ACTUALITÉSCollectivitéspolitiques

Un an de l’équipe municipale de Koulikoro: Youssouf Koné du RDPM tire à boulet rouge sur le système de gestion.

Conférence de presse samedi 11 novembre 2017,  animée par Mr Youssouf Koné secrétaire général de la section RDPM de Koulikoro. L’ordre du jour consistait à partager avec les hommes de medias de Koulikoro, ses analyses et appréciations  sur  le bilan de « un an »  de l’actuelle équipe municipale  en charge de gestion des affaires de la mairie de Koulikoro. Selon le conférencier, le bilan est plus qu’alarmant et la population doit s’investir pour redresser l’élan catastrophique qui mine la gestion de la mairie avec à la tête Mr Eli Diarra.
 

vu de la conférence

Si les uns et les  autres pensent qu’un changement se fait sentir dans la visibilité de l’image de   Koulikoro depuis l’arrivée de la nouvelle équipe municipale compte tenu de la réalisation de certaines actions, Youssouf Koné élus sous le sceau du parti RDPM et conseiller municipale estime quant à lui  que la mairie s’est engagée dans un processus calamiteux dans le pilotage les affaires.
D’entrée de jeu, le conférencier a  remercié les populations de Koulikoro pour leur mobilisation effective lors des élections municipales qui a permis de mettre en place la nouvelle équipe municipale.
Dans le feu  de la matière, le conférencier a dénoncé le système électoral  qui a conduit le bureau actuel à la tête de la mairie. Un système qui a traité de corrompu avec un usage frauduleux des cartes NINA, et d’achat de conscience des électeurs, la corruption de la CENI, l’opacité dans le choix des présidents de  bureaux de vote. Il a affirmé  que si les dispositions ne sont pas prises, le même système risque de se colporter sur les prochaines élections à savoir  les cercles et les régions.
Concernant les actes posés durant cette période par la mairie, les choses sont loin d’être aux  roses, selon Mr Koné. La gestion de la mairie durant les 12 premiers mois  du quinquennat,  par l’actuelle équipe est plus qu’alarmant. De la gestion du personnel aux systèmes fonctionnement en passant par les investissements, et le conférencier a passé au peigne fin tout le concept dévolution et estimé  que  tout se déroule dans la pire confusion sans aucune lueur de transparence et dans l’amateurisme total.
Sur le plan gestion du personnel, Youssouf Koné a contesté le recrutement d’un chef de protocole mais aussi la création ‘’d’un personnel écran’’ pour contourner le personnel de la mairie. Sur le même ordre, le recrutement de 2 agents- 1 pour assister le secrétaire général et un autre pour les activités d’évaluation au compte de la banque mondiale-  ne sont pas de bonne augure, au moment où le personnel contacte des arriérés de salaires,   selon le conférencier.
En ce qui concerne le fonctionnement de la marie, Mr Koné a contesté  une augmentation sur les chapitres financiers alloués  aux fêtes et cérémonies  qui ont passé de 3 millions à 7 millions de F CFA, mais  aussi des frais voyage qui ont augmenté  de 3 millions à 5 millions de F CFA dans le budget additionnel. Selon toujours le conférencier les dépenses de fonctionnement sont passées de 916 488 026 F CFA  en 2016 à 1 392 380 600  de F en 2018  avec  une différence de 475 892 574 soit 151,92%.
Sur le plan investissement, le conférencier a signalé que toutes les procédures légales ont été violées concernant l’offre des marchés. Il a visé particulièrement la construction de la fourrière estimée à 8 millions de F concédés au frère du Maire. Ce qui fut un gaspillage selon lui car, les animaux continuent de perturber la circulation.  L’aménagement des espaces verts a été  traité  par le conférencier d’un gaspillage éloquent, le marché du curage des caniveaux n’a respecté aucune règle. Un point non moins important est la construction d’un nouvel « abattoir, mais également du marché à bétail et de parc de vaccination ». Le conférencier dira que l’actuel locataire de l’hôtel de ville de Koulikoro a abandonné ce projet  au profit de profit des feux tricolores. Par ailleurs la clôture de l’air d’abattage et le dépôt final d’ordure  ne sont pas déroulé dans les conditions requises a soutenu  Mr Koné.
S’agissant des recettes le maître de la conférence a fustigé l’augmentation des taxes  et un bricolage avec le guichet unique et le péril sur le sable et gravier.
Sur un autre plan, la gestion  foncière a été également touchée  par le conférencier. Là-dessus, il martelé  que   des lots ont été attribués sans fondement à Koulikoro avec 57 lots à Wèrèba aux autorités traditionnelles. De même à Souban Extension et à Bakaribougou, le conférencier a avoué que des griefs suivent tout le  système d’attribution.
Pour conclure, le conférencier a signalé qu’un système de destruction totale de la mairie se met en place et elle est gérée comme une famille. Pour cela il demande à la population à  un éveil de conscience générale pour mettre fin à ce système au péril d’une explosion sociale en perspective.
 
Nayté.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Open

X