Accueil / ACTUALITÉS / Sport: Portrait de Dougoutigui Sanogo de Koulikoro

Sport: Portrait de Dougoutigui Sanogo de Koulikoro

Le rêve brisé d’ Idrissa Sanogo alias ‘’Dougoutiguie’’. Quand le premier international footballeur de la cité légendaire du meguetan parlait des rêves qui lui animait tout au long de sa carrière de footballeur. « Devenir un international de football au même titre que les Diego Maradona, Zidane, pelé… »

Dans la vie d’un homme il y a un moment pour rêver et aussi un moment pour réaliser ces rêves. Voilà la vie d’un homme qui rêvait vite de devenir footballeur international dans un milieu hostile à cette aspiration mais qui   respire l’amour du football.

En 1991, Idrissa Sanogo alias ‘’Dougoutigui, car c’est de lui il s’agit, les passionnées du sport roi de la cité du Méguetan ont posé leur fierté sur ce jeune homme qui par ses exploits et son savoir-faire de mettre le ballon au fond du filet, attirera l’attention du sélectionneur de l’équipe nationale. Il devient ainsi, le premier footballeur international de la 2ème région du Mali.

Il s’agit d’un bel et bien de cet athlétique haut sur ses jambes de 1m80, de teint noir feutré, IDrissa Sanogo connu sous l’appellation Dougoutigui. De par ses cribles exploits va pousser haut au firmament du football malien le fanion de la ville de Koulikoro durant les années 1980 ,90

                 Dougoutigui

Né le 21 janvier 1972 à Koulikoro, à l’instar des autres enfants de la place à 7ans, il fréquentera l’école du groupe scolaire du centre ou il obtient son diplôme d’étude fondamental (DEF) avant de poursuivre ses études de comptabilité à Bamako. A Bamako il décrochera son brevet technique en comptabilité (BT). Il est marié et Père de cinq enfants dont 3 garçons

Tout a commencé dans les années 1983 lorsque les garçons eux-mêmes décide de s’ériger en un club d ‘’soleil d’Afrique’’. En cette période l’activité principale de la jeunesse de Koulikoro se résumait au football, où plusieurs Club de masse s’articulaient, ont fait cadencer le terrain de corniche comme : l’équipes Soundjata, le CSK, le Soleil d’Afrique, Samaniana Baschi…

Parmi ces club un a été le propulseur de Dougoutigui, car en cette année lorsque lui et ses compagnons décident de participer aux compétions des grands étant minimes une chose difficile à penser en milieu sportif. Mais pour les jeunes il fallait, ils ne se sous estiment pas en ces termes c’est l’heure de la vérité ‘’pour nous c’était la confiance totale malgré qu’on était encore petit mais on y croit ‘’ dit-il. C’était un moyen pour nous de prouver aux ainés qu’on peut. Cette ferme volonté de pouvoir être, ne tarda pas à se réaliser, car le jour du tirage aux sorts un problème s’imposait. Les règlements de la commission d’organisation des compétitions interdisent les listes sous les mêmes appellations identiques alors que pour les jeunes ont déposé leur liste sous le nom du Soleil d’Afrique 2. Séance tenante leur équipes a été baptisé sous le nom ‘’Samanina Baschi‘’ en 1983 par feu Mody Diarra. Et déclenchera une nouvelle phase de modélisation de la carrière de Dougoutigui mais qui va travers beaucoup de zone de turbulence. Mais de par sa vaillante combativité, il accèdera à l’équipe du Nianan qui le placera sur l’orbite du football professionnel. Une période de gloire sourira à Dougoutigui qui va écrire une page de l’histoire du football à Koulikoro et au Mali.

Mais un évènement tragique bouleversera profondément la vie de ce jeune homme et son rêve de devenir un footballeur international s’envolera. Car cet évènement ne lui laisse aucune chance. A bord de l’avion pour Egypte pour une compétition de grande dimension où il a été sélectionné au compte du Mali, son œil gauche sera atteint de la cécité d’une manière inexplicable en plein vol provoquant la diminution progressive de sa vision après une escale en Ethiopie. La maladie prendra de l’ampleur et l’autre œil sera affecté dès l’arrivé à Caire. Et notre joueur ne participera pas à la compétition.

Au retour au mali, une série de traitement permettront en effet de venir à bout de cette mystérieuse maladie survenue de nulle part et dans des conditions et circonstances inexplicables. Un rêve qui se brise au profit de qui ? Nous sommes en Afrique et qui étaient opposés à cet exploit et qui lui aurait jeté un sort ?

Enfin en 2000, il décide de prendre sa retraite tout en restant toujours dans le monde du football. Il est aujourd’hui entraineur plein après plusieurs formations continues dont il est détenteur de titre de licence C.

Amadou Traoré

 

 

 

 

 

About nayte

Open

X