Accueil / ACTUALITÉS / Election Femafoot : Portrait du nouveau président

Election Femafoot : Portrait du nouveau président

Depuis le jeudi 29 août, la Fédération malienne de football (Femafoot) a un nouveau Comité Exécutif normal présidé par l’inspecteur des finances Mamoutou Touré (62 ans) affectueusement appelé Bavieux où Souraka par d’autres. Il a été élu avec 32 voix contre 30 pour son challenger principal, Salaha Baby. Quant au 3e candidat, Alassane Souleymane, il n’a pas eu de voix sur les 62 possibles. En attendant la passation de service entre le nouveau président et la présidente du Comité de normalisation, Mme Dao Fatoumata Guindo, installée par la Fifa le 10 janvier 2018 pour organiser l’élection, on vous dresse le portrait de celui qui préside désormais les destinées du football national.

 

Président de la Femafoot pour un mandant de 4 ans renouvelable, l’inspecteur des finances Mamoutou Touré affectueusement appelé Bavieux où Souraka par d’autres, est un vieux routier de la boîte. Pour preuve, avant son élection à la tête de la Femafoot, il avait précédemment occupé le poste de premier vice-président lorsque l’Inspecteur général de police, Boubacar Baba Diarra était président (2013-2017). Diplômé d’un master en audit et contrôle de gestion et d’une licence en sociologie à l’université de Berlin, Bavieux est actuellement directeur des services administratif et financier de l’Assemblée nationale du Mali. Passionné du sport en général et du football en particulier, il œuvre dans le domaine depuis plus de 30 ans. Il est également le premier vice-président de l’AS Réal de Bamako, l’un des clubs d’Indépendance du pays.

Après son arrivée en 1994 en tant que membre élu du Comité exécutif de la Femafoot, Bavieux Touré a occupé par la suite plusieurs postes dans les différents bureaux qui se sont succédé. Il a été président de la commission du football féminin, celui de la commission des programmes, de la commission technique, de la commission des jeunes, de la commission Centrale du football professionnel et premier vice-président de la Femafoot. Bavieux a été également commissaire de match et membre de la Commission marketing et TV de la Confédération africaine de football (Caf). Des témoignages de ses amis et collaborateurs de services, Mamoutou Touré “Bavieux” est un homme humble, sociable, rassembleur affable et ouvert.

Bavieux Touré a également un carnet d’adresses très étoffé sur le plan national et international. Au Mali, il maîtrise la gestion du denier public et a de très bonnes relations avec les hautes autorités politiques et sportives. Sur le plan international, Bavieux a des liens très intimes avec la majorité des présidents des fédérations africaines et il a de multiples entrées au niveau de la Fifa, de la Caf et de l’Ufoa.

Avec toutes ces qualités et son expérience dans le domaine, l’on peut espérer un lendemain encore meilleur pour le football malien sous son leadership.

Alassane Cissouma

 

ELECTION FEMAFOOT

Salaha reconnait sa défaite et félicite le vainqueur

Arrivé 2e de l’assemblée générale élective de la Fédération malienne de football avec 30 voix derrière Mamoutou Touré dit Bavieux (32 voix), mais devant Alassane Souleymane,  aucune voix, Salaha Baby a tenu à féliciter, malgré sa défaite, le  nouveau président de la Femafoot. En plus, le candidat malheureux est également revenu sur les raisons de sa candidature ainsi que ce qu’a apporté son combat au football malien.

” Je me suis engagé dans la course à la présidence de la Femafoot, convaincu que je pouvais apporter avec mes colistiers des idées nouvelles pour la gestion de notre football.
Notre lutte a permis d’organiser, pour la première fois dans l’histoire de notre football, des élections libres et transparentes. Nous félicitons M. Mamoutou Touré pour sa victoire et lui souhaitons bon vent pour la gestion de notre football. Nos remerciements vont au Conor et au ministère de la Jeunesse et des Sports pour tout le travail abattu. Nous remercions tous ceux qui, de près ou de loin, nous ont soutenus dans ce processus électoral
“, a déclaré le candidat malheureux.

ELECTION FEMAFOOT

 

Alassane Souleymane pas déçu de son score de 0 voix

 

Arrivé 3e dans l’élection du nouveau Comité Exécutif de la Fédération malienne de football, remportée par Mamoutou Touré ” Bavieux” le jeudi 29 août, Alassane Souleymane n’a pas eu de voix sur les 62 possibles. Néanmoins, malgré son score, celui qui avait déjà réussi son pari en arrivant à faire valider son dossier de candidature par la Commission électorale ne s’en rougit point. D’ailleurs, il affiche un air de satisfaction et manifeste un sentiment de fierté. Il l’a fait savoir à l’issue des travaux de l’assemblée générale élective.

‘’Je n’ai aucun regret à l’issue de cette Assemblée générale élective. Je pense que je suis très satisfait par ce que je fais partie des Maliens qui étaient meurtris par la crise que nous avons vécue et qui ne finissait pas. Alors nous l’avons dit dès le début, notre candidature c’était pour apporter  une contribution pour aider à sortir de la crise. Il y a eu une élection apaisée et transparente. Tout le monde a reconnu le verdict des urnes. Comme on vous l’avait dit depuis le début, nous ne faisons pas la chasse aux voix. Mais nous proposons une alternative par ce que le football était divisé en deux camps. Alors si les deux camps ne s’entendent pas il faudrait qu’on sache qu’ils ne sont pas les seuls acteurs. Nous sommes aussi là. C’est pourquoi nous étions candidats.

Et le signal que j’ai vu dans cette salle Balla Moussa Keita à la fin des travaux est plein de symbole. La famille du football malien s’est retrouvée. La famille du football malien a signé le serment ce matin qu’elle va se remettre ensemble à travailler pour amener le football à plus de victoire, à plus de trophées. C’est ce que nous voulons. On a entendu la main tendue du nouveau président Mamoutou Touré ‘’Bavieux’’. En tout cas moi personnellement je suis à la disposition du football malien. Si on a besoin de moi en période de paix que les gens se mettent ensemble je serais là. Et si j’ai des idées qui se disent et que je  peux mettre en contribution je suis là. L’ensemble de mes colistiers aussi sont des acteurs du football, ils ont travaillé pour le football. Ils continuent à travailler. Ils sont disponibles aussi pour continuer à travailler pour le seul bien fait du football malien’’, a déclaré Alassane Souleymane, journaliste à l’ORTM (la télévision nationale).

Alassane Cissouma

Source: Mali Tribune

About Redacteur Meguetan infos

Open

X