éducation

Education: l'Association des jeunes Engagés pour le Développement de la Région de Koulikoro lance ses activités à travers un don de fournitures scolaires aux enfants de parents licenciés de l'HUICOMA.

Plus de 100 000 FCFA, c’est le montant valeur d’un don de fourniture scolaire  offert ce matin  aux enfants des parents licenciés de l’HUICOMA par l’association des jeunes engagés pour le développement de la région de Koulikoro résidents à Bamako. Ce geste vise à apporter un soutien aux parents de ces enfants dans la régularisation de leur  scolarité,  mais aussi d’améliorer leurs conditions d’apprentissage des élèves concernés.  Evènement marque le lancement officiel des activités de l’association. Plus d’une centaine de personne de toutes les couches socio professionnelles de la ville de Koulikoro ont pris part à la cérémonie.

C’était dans la salle de conférence du conseil régional de la jeunesse. La cérémonie était présidée par le représentant du maire de la commune urbaine de Koulikoro Aliou Moussa Tamboura en présence du président de l’Association  Mamadou Traoré dit cartier. Des personnalités remarquables étaient au rendez-vous notamment le professeur Mahamadou Famanta directeur général de l’IPR/FRA de Katibougou, Mr Ismaïl Sacko conseiller à la présidence  de la république et parrain de l’évènement, Mme Kouidia Doumbia la marraine, la présidente des femmes de l’HUICOMA, Mme Mama Cissé, les représentants  des services techniques déconcentrés, commence le service locale du développement social, de la santé, des eaux et forêt entre, de la police et une forte mobilisation de  la jeunesse de la région, de la commune et celle  venant de Bamako.

Après le mot de bienvenu du Maire de la commune, plusieurs interventions ont émaillé la cérémonie. Il s’agit notamment  de celle du président de l’association Mamadou Traoré dit Cartier qui après avoir mise l’événement dans son contexte a tenu exprimé toute sa satisfaction par rapport à la mobilisation dont la population de Koulikoro a fait montre. Il a invité  à cet effet, ses collaborateurs de l’association à redoubler d’effort pour  la réussite des autres activités, comme cette première a été : « le développement de Koulikoro est notre premier souci au sein de l’association », a-t-il confié. Même son de cloche chez  le parrain Ismail Sacko, qui après avoir avoué tout son  soutien  par rapport l’initiative des jeunes qui cadre bien avec son engagement celui d’apporter sa contribution au développement de Kouilkoro,  a remercié la présence du directeur de IPR (son professeur) qui lui a tout donné dans la vie. Dans un discours assez élogieux, Mr Sacko fera le tour de son cycle d’ingénieur à l’IPR de Katibougou et a précisé que Mr Famanta lui a ouvert la clé de la vie et de la conquête de l’amour de l’autre. De la même occasion, il fait ressortir, les raisons de son implication au côté des jeunes dans cette présente activité. Ce qui découle selon, de l’affection dont le président de l’association lui prouvé depuis son tendre enfant au moment où lui Sacko passait son cycle  d’ingénieur à l’IPR.

La cérémonie proprement dite était  marquée par une remise symbolique de fourniture composée de cahiers de stylos offerts à la présidente des femmes de l’HUICOMA par le représentant des chefs de quartiers de Koulikoro. Puis les directeurs des écoles qui encadrent les enfants bénéficiaires du don ont également été symboliquement dotés notamment L’école du Plateau, du centre et l’EDC. D’autres chapitres étaient à l’affiche de la rencontre notamment un sketch sur la fermeture de l’HUICOMA qui a engendré  la paupérisation de l’éducation des enfants à Koulikoro. Par ailleurs des diplômes de reconnaissance ont été décernés à des personnes ressource qui ont contribué à la réussite de l’évènement.  Les rappeurs de Koulikoro ont rendu l’utile à l’agréation à travers leurs prestations.

Il faut signaler que l’occasion étaient opportune pour faire des plaidoyers comme  celui du représentant des chefs de quartier qui a lancé  un appel à tous les fils et  à toutes les filles de Koulikoro d’agir et de réagir comme cette initiative des jeunes de Koulikoro à Bamako. Particulièrement-il nommément désigné le président de l’Assemblée Nationale qui est fils et élus à Koulikoro. Il a recommandé à celui-ci d’intervenir dans les affaires de Koulikoro dans le cadre du développement : « s’il y a quelqu’un qui peut aller dire au président de l’Assemblée Nationale, de notre part, que nous ne sommes pas contre lui, on lui demande d’intervenir dans le développement de Koulikoro, car Koulikoro compte sur lui(…) » a-t-il déclaré.
La marraine de l’événement à qui le mot de fin revenait  a invité tous les acteurs de la région pour apporter leur soutien aux initiatives des jeunes pour amorcer un éveil de conscience dans le sens du développement : « les jeunes ont mon soutien et je m’engage à leur chercher des partenaires pour la réussite des prochaines activités », a-t-elle conclu.
 
Nayté

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Open

X