Accueil / ACTUALITÉS / Désenclavement: Des bacs de traversée pour les cercles de Ténékou et de Gourma Rharous.
un des bacs construits

Désenclavement: Des bacs de traversée pour les cercles de Ténékou et de Gourma Rharous.

Plus de 160 millions de F CFA hors taxe, c’est le coût de construction  de 2 bacs de traversée  dont la remise officielle aux responsables des cercles  de Gourma Rharous  dans la région de Tombouctou et  de Ténékou dans la région de Mopti. Cette remise  a eu lieu  ce matin à Koulikoro (06/12/2019).  D’une capacité de 15 tonnes chacun, ces équipements  contribueront à améliorer  la mobilité de la population des  localités concernées et appuyer la croissance économique. Cette action s’inscrit dans le cadre du programme IPRO REAGIR du delta central avec l’appui la coopération allemande à travers le KFW. La cérémonie a réuni, le ministre malien de l’agriculture et l’ambassadeur de la république fédérale d’Allemagne au Mali.

                                                      Visite sur le bac

La ville de Koulikoro est une plaque tournante de la métallurgie au Mali et par extension de la zone de l’Afrique de l’ouest grâce au savoir-faire de l’INACOM (INDUSTRIES NAVALES ET CONSTRUCTIONS METALLIQUES). Depuis des décennies cette industrie a servi de noyaux de désenclavement pour plusieurs localités du Mali et de la sous-région à travers la construction de Bacs de traversées. C’est dans le cadre de ce partenariat entre le Mali et la coopération allemande, que 2 bacs de  traversée ont été construits à l’intention des populations des cercles de Gourma Rharous et de Ténékou . Une action qui s’inscrit dans le cadre du programme IPRO REAGIR du Delta Central. Ces 2 engins d’une capacité chacun de 15 tonnes va permettre de desservir  ces localités en matière de mobilité de la population et des biens,  qui jusqu’ici étaient en proie à des petits embarquements assez dangereux pour ces populations. En d’autres termes l’acquisition de ce matériel de franchissement contribuera à la croissance économique des zones concernées à travers la facilité de l’écoulement des produits agricoles et l’amélioration des échanges.

La cérémonie de remise a été présidée par le ministre malien de l’Agriculture  Moulaye Ahmed Boubacar en présence de l’ambassadeur de  l’Allemagne au Mali  S.E.M. Dietrich Fritz Reinhold POHL. On a noté par ailleurs la présence du gouverneur de la région de Koulikoro Le GL Débrékoua Soara le représentant du maire de la commune urbaine de Koulikoro, le directeur nationale du génie rural, les responsables de la KFW, ceux de l’INACOM mais aussi  les maires des zones bénéficiaires et plusieurs autres personnalités remarquables.

Dans son intervention le ministre a exprimé toute la volonté du Mali à soutenir les populations bénéficiaires pour la sauvegarde de ces équipements. Un accompagnement  soutenu parce que les populations de ces zones vivent dans des conditions fragiles de sécurités. C’est pourquoi le ministre a invité aussi les antennes des services concernés et d’autres acteurs à suivre les populations pour l’entretien et la gestion de ces équipements. Il a de plus invité, les mairies à faire un bon usage de ces engins.

L’ambassadeur de l’Allemagne, après voir signifié les objectifs de la construction de ces équipements à l’intention des bénéficiaires, a fait une mention spéciale sur la relation entre l’Allemagne  et l’industrie navale et de construction métallique INACOM : « Les bacs que nous remettons aujourd’hui sont fabriqués sur la chantier navale d’une entreprise  malienne  INACOM, un grand symbole de la collaboration germano-malienne… »,  a dit le diplomate allemand. Il a ensuite démontré l’importance de cet équipement pour le Mali : « ces bacs uni les peuples du Mali au lieu de les séparer » a assuré l’ambassadeur.

La cérémonie a été marquée par une mise en  eau spectaculaire  d’un des 2  bacs  dont les effets ont impressionné plus d’un, mais aussi de la visite des 2 équipements sur le fleuve Niger,  au bord duquel se situe l’entreprise de construction navale.

Il importe de signaler que les 2 équipements sont des bacs à perche, c’est-à-dire sans moteurs. Ce qui  revient aux bénéficiaires eux même  de recommander la nécessité d’introduction de moteurs aux engins  pour la rapidité du transport. Pour rejoindre les localités respectives, les engins seront traînés par bateau remorqueur jusqu’à destination.

Signalons  que les localités bénéficiaires sont toutes situées sur le fleuve Niger. Une situation qui constitue un handicap pour la communication entre les populations de ces localités. Ces équipements permettront en effet de rendre fluide la circulation dans ces zones pour plus 200 898 habitants.

Nayté

About nayte

Open

X