Accueil / ACTUALITÉS / FANA : L'assassinat d'une fillette albinos révolte la population.

FANA : L'assassinat d'une fillette albinos révolte la population.

 
Les populations de FANA ne dorment plus qu’avec un seul œil depuis quelques temps à cause des assassinats qui se multiplient  de jour en jour particulièrement les enlèvements d’enfants. Les habitants de la ville sont à bout de nerf. Fana est au feu depuis ce matin.
Face à la multiplicité des crimes crapuleux et des horribles  assassinats associés à des épreuves de rituelles et également  le  laxisme  dont les autorités administratives et judiciaires de la localité ont montré face à ces crimes adieux, les populations de FANA  sont descendues dans la rue ce matin pour régler leur compte.

Selon nos informations sur place se soudain soulagement fait suite à un l’enlèvement et l’assassinat d’une enfant de moins de 10 ans de race Albinos,  hier samedi dans la soirée vers 03 heures du matin.  Sa tête, ses membres et le sang auraient  été emportés par les criminels. Selon cette information, des personnes inconnues se sont introduites dans une famille dans un quartier périphérique et auraient  arraché l’enfant par force des mains de la mère qui s’est battue de toutes forces. Le père de famille étant infirme, n’est pas parvenu à faire obstacle pour les assaillants. Les cris pousser par la mère  pour  demander secours n’a non plus dissuadé les bandits qui finalement disparaîtront avec l’enfant innocent.  Malheureusement la petite fille sera découverte ce matin sans vie derrière  le centre de santé communautaire la tête amputée. Au même moment une autre découverte macabre de corps sans vie d’un autre enfant sera faite dans la matinée dans la ville. Face cette indignation exagérée, la population prend la rue ce matin pour manifester son ras le bol et dire que cela ne peut pas continuer.
Les manifestants se sont attaqués presqu’à toutes les représentations de l’état dans la localité, notamment la justice, la gendarmerie, la sous-préfecture, mais aussi les bars et autres lieux de loisir qui servent généralement de refuse pour les bandits. La gendarmerie a été incendiée et la circulation paralysée pendant toute la journée sur la route Bamako Ségou.
Sous la pression des manifestants, nos informations attestent que le sous-préfet, le juge et autres représentants de l’état ont quitté la ville vers des destinations inconnues. Pour l’instant tout est bloqué dans la ville commerciale de FANA.
Il faut rappeler que ces récents crimes font suite une série d’horreur à fana et à Dioïla. Il plus d’un mois, une folle et son enfants de 2 ans été découverts assassinés avec des têtes amputés et déposées à côtés des 2 corps. Au même moment une autre personne a été  retrouvée la morte par amputation de tête à Dioïla dans la région de Koulikoro. Aucun de ces crimes n’a été l’objet d’une enquête de la part des autorités judiciaires. Vue l’inertie et l’incapacité de ces autorités à faire face à la criminalité montante, les populations de Fana ont préféré prendre les choses en mains et rendre systématiquement justice.
Les périodes électorales constituent toujours des moments d’inquiétude pour les parents en Afrique et le Mali n’est pas épargnée. Les enfants sont sacrifiés à l’autel de la réussite électorale par les candidats qui font généralement usage du service des personnes jouant au mercenaire à ce titre. Mais cette fois ci à FANA, les populations  ne semblent pas se laisser faire, même si nous savons que ces mercenaires sont souvent couverts par des personnes hautement placées au sommet de l’état.
Nayté

About lejeune

Open

X