ACTUALITÉSInternationaleMonde

Hollande estime dans “Quotidien” que Macron n’est pas le président des riches, “mais des très riches”

POLITIQUE – L’ancien président de la République François Hollande a été invité ce mercredi 25 avril sur TMC à décrypter le comportement très tactile d’Emmanuel Macron et Donald Trump, particulièrement mis en avant pendant la visite d’État à Washington qui prend fin dans la soirée.

Interrogé dans “Quotidien” sur la cérémonie de trois jours, ponctuée par de nombreuses poignées de main, bises et tapes dans le dos échangées entre Macron et Trump, Hollande a jugé “étrange” le comportement du président américain.

Notant que le dirigeant français n’avait pas d’autre choix que de suivre le mouvement et de répliquer ces gestes, l’ex-président a conclu son analyse en souriant que “Macron est plutôt passif dans le couple” (ci-dessous).

Que représentent les gestes/tapes à répétition entre Macron et Trump ?

“C’est un comportement étrange du côté de Trump. Macron est plutôt passif dans le couple” envoie François Hollande.
— Quotidien (@Qofficiel) April 25, 2018
 
Hollande a aussi été questionné par Yann Barthès sur la politique fiscale de Macron. Serait-il le “président des riches” ? “Non ce n’est pas vrai, il est le président des très riches”, a répondu Hollande.
La réforme de l’ISF, devenu un impôt sur la fortune immobilière (IFI), aboutit à alléger davantage la charge fiscale pour les “plus riches” que pour les “riches”, dans la mesure où leur patrimoine se compose dans une moindre proportion de biens immobiliers, a analysé l’ancien dirigeant. En outre, la taxation des revenus des capitaux a été abaissée à 30% maximum par Macron, quand celle des revenus du travail peut s’élever à 45%, a-t-il rappelé (ci-dessous).

Macron est-il le président des riches ?
La réponse cash de François Hollande : “Ce n’est pas vrai. C’est le président des TRÈS riches”.

— Quotidien (@Qofficiel) April 25, 2018
Un dernier commentaire qui n’a notamment pas été très apprécié de Richard Ferrand. Le président du groupe LREM à l’Assemblée nationale a rétorqué sur Twitter que “ce n’est pas se grandir que de se laisser submerger par l’aigreur, le mensonge masque mal l’amertume de l’échec”.
 
Par huffingtonpost.fr

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Open

X