ACTUALITÉSsport

Coupe CAF : HUIT NOUVEAUX SUR SEIZE EN PHASE DE POULES

Achevés mercredi, les barrages retour de la coupe de la CAF ont permis à l’Unique représentant malien, le Djoliba, de se qualifier pour la phase de groupes. De son côté, la Renaissance Berkane a renversé Génération Foot


du Sénégal, éliminée tout comme SuperSport United d’Afrique du Sud, finaliste la saison passéeA l’issue des barrages retour disputés mardi et mercredi, les 16 qualifiés pour la phase de groupes de la coupe de la CAF sont connus. D’une manière générale, cette édition fait la part belle aux nouveaux venus, puisque sur les 16 qualifiés pour la phase de groupes, 8 atteignent ce niveau pour la première fois : Aduana (Ghana), le Cara de Brazzaville (Congo), Williamsville d’Abidjan de Cote d’Ivoire (WAC), l’UD Songo de Mozambique, El Masry d’Egypte, la RS Berkane du Maroc, Gor Mahia du Kenya et Rayon Sports du Rwanda. Qualifié pour la phase de groupes malgré sa défaite 2-0 contre Costa do Sol au retour (victoire 3-0 à l’aller), Rayon Sports signe, ainsi, une qualification historique en devenant le premier club rwandais à se qualifier pour la phase de groupes d’une compétition continentale des clubs.
Considéré comme l’un des favoris, le Raja Casablanca n’a eu aucun mal à valider son billet mercredi soir, comme le Vita Club et l’USM Alger la veille. En excellente position après son succès 2-0 en Zambie à l’aller, le club marocain a surclassé Zanaco 3-0 à domicile. Bien lancés par des buts de Benhalib (15è) puis de Iajour (18è), les hommes de Juan Carlos Garrido ont enfoncé le clou sur la fin par l’inévitable Benoun de la tête sur corner (77e). Avec plus de réalisme, l’addition aurait pu être plus lourde encore.
Le Royaume chérifien comptera un second représentant en phase de groupes, puisque dans une autre affiche, la RS Berkane a renversé Génération Foot du Sénégal.
Lourdement battu 3-1 au Sénégal à l’aller, le club marocain a inversé la tendance en s’imposant 2-0 chez lui. Les locaux se sont donc qualifiés grâce au but inscrit à l’extérieur. Mohamed Aziz a ouvert le score (34è) face à des Sénégalais ensuite réduits à dix, après l’expulsion de Khadim Diaw (37è). Totalement dominateurs, les Marocains ont par la suite bénéficié d’un but contre son camp de Konté sur corner en fin de match pour arracher la qualification (75è). Génération foot reste donc à quai et le Sénégal n’aura aucun représentant sur l’échiquier continental.
Autre éliminé de marque : Supersport United d’Afrique du Sud, finaliste la saison passée, mais qui ne verra même pas la phase de groupes cette année, victime des Kenyans de Gor Mahia. Tout s’est joué en 8 minutes au retour et après leur défaite 1-0 à l’aller, les Sud-Africains ont pris les devants grâce à un but contre son camp à l’heure de jeu (60è). Mais les visiteurs ont égalisé dans la foulée (61è), leur compliquant sérieusement la tâche. Mnyamane (68è) a bien redonné l’avantage  aux locaux avant de toucher le poteau. Du coup, malgré sa victoire 2-1 Supersport passe à la trappe. Qualifié face à Saint-Georges aux tirs au but après sa victoire 1-0, le Cara de Brazzaville créé lui aussi la sensation.
Pas de surprise ailleurs, mais plusieurs qualifications dans la douleur pour des équipes victorieuses à l’aller. Après son succès 2-0 à domicile, Williamsville d’Abidjan a souffert face au Deportivo Niefang en Guinée Equatoriale, mais a réussi à sauver les meubles. Menés 2-0 et donc rejoints sur l’ensemble des deux manches, les Ivoiriens doivent leur qualification au but de Karidioula Mofosse dans le temps additionnel (score final 2-1 pour les Equato Guinéens). Même scénario pour Al Hilal. Après sa victoire 2-0 à domicile à l’aller, le cador soudanais s’est incliné 3-1 au Nigeria contre Akwa United. C’est Bashir qui a marqué le précieux but des visiteurs (28è).
Des frayeurs aussi pour Young Africans de Tanzanie, vainqueurs 2-0 à l’aller et qui se sont inclinés 1-0 au retour contre Wolaitta Dicha d’Ethiopie. Mena a très vite mis les Ethiopiens en tête (2è), mais les Tanzaniens de Yanga ont tenu bon pour assurer la qualification. A un but près, l’UD Songo contre Hilal Obeid et Rayon Sports face à Costa do Sol, évitent, eux aussi la «remontada» de leur adversaire. Quant au Djoliba, il s’est contenté d’un match nul (0-0) à domicile face à MFM qu’il avait dominé 1-0 à l’aller au Nigeria. Rendez-vous demain samedi pour le tirage au sort des 4 groupes.
Ladji M. DIABY
Les 16 qualifiés pour la phase de groupes : Djoliba AC (Mali), AS Vita (RD Congo), USM Alger (Algérie), ASEC (Côte d’Ivoire), El Masry (Egypte), CARA (Congo), El Hilal (Soudan), Gor Mahia (Kenya), UD Songo (Mozambique), Enyimba (Nigeria), Aduana (Ghana), Young Africans (Tanzanie), RS Berkane (Maroc), Williamsville (Côte d’Ivoire), Rayon Sports (Rwanda), Raja Club Athletic (Maroc).
–Nos expatriés : AMADOU
HAÏDARA ET DIADIé
SAMASSéKOU EN FINALE
DE LA COUPE D’AUTRICHELe Red Bull Salzbourg avec ses Maliens, Amadou Haïdara et Diadié Samassékou, vient de se qualifier pour la finale de la coupe nationale d’Autriche, en dominant Mattersburg 3-0 aux tirs au but. A l’issue du temps réglementaire et des prolongations, les deux équipes étaient à égalité 0-0. Il a donc fallu faire recours aux tirs aux buts pour les départager et c’est finalement le Red Bull Salzbourg, qui l’a emporté 3-0, se qualifiant ainsi pour la finale de cette édition 2018. Amadou Haïdara «Doudou», qui a écopé d’un carton jaune à la 27ème minute de jeu, a été remplacé trois minutes plus tard (30è). Par contre, Diadié Samassékou, a regardé cette rencontre depuis le banc de touche. Toujours en Autriche, mais cette fois en championnat, Sékou Koïta a repris les entraînements, après une longue période d’absence. Il devrait jouer, aujourd’hui contre Wattens au compte de la 29è journée du championnat autrichien de D2. Une bonne nouvelle donc pour le Mali, même si l’ancien joueur de l’USC Kita n’a pas encore enfilé le maillot des Aigles.
En France, les Herbiers, sans l’international malien, Kalifa Traoré, se sont également qualifiés pour la finale de la coupe de France après avoir remporté, mardi, le duel des petits poucets contre Chambly (2-0), pensionnaire comme eux de National. Les frères Doucouré du Chambly, Gaharo et Lassana eux, ont disputé les 90 minutes de la rencontre. Gaharo Doucouré, né le 29 août 1986, à Bamako évolue en défense, tout comme Lassana Doucouré qui est né le 24 septembre 1988 en France.  Le 8 mai prochain, le défenseur central et ses partenaires iront au stade de France défier le PSG, qui s’est imposé devant Caen (3-1)  dans la deuxième demi-finale.
Seïbou S.
KAMISSOKO
 
Source: Essor

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Open

X