Accueil / ACTUALITÉS / JUGÉ POUR PEDOPHILIE, AMADOU MAIGA S’EN SORT AVEC 3 ANS DE PRISON

JUGÉ POUR PEDOPHILIE, AMADOU MAIGA S’EN SORT AVEC 3 ANS DE PRISON

A fin des travaux  de  la première session de la Cour d’Assises  de Bamako au titre de l’exercice 2019  est annoncée pour ce  mercredi 15 mai 2019. Mais entretemps, les magistrats de  la  Cour continuent de vider les dossiers criminels inscrits à l’ordre du jour. C’est dans ce cadre  que le sieur   Amadou MAIGA dit Badjenneka, né il y a environ 58 ans  à San, mécanicien, domicilié à Ténè cercle de San, marié, père de trois enfants,  a été condamné  à 3 ans  de prison   dans l’affaire qui l’opposait au Ministère Public.

Dans la soirée du 22 juillet 2016, le sieur Amadou MAIGA dit Badjenneka intercepta une fillette de passage non loin de son domicile pour ensuite s’enfermer dans sa chambre avec la fillette du nom de Rose TIENOU, âgée d’environ sept (07) ans seulement  au moment des faits. Aux alentours de 20 h 00 mn, Rachelle COULIBALY, mère de la fillette remarqua son absence au domicile et se mit à sa recherche sans succès dans un premier temps. Après une longue recherche, Rachelle croisa des mendiants à qui elle demanda si toutefois ils n’ont pas aperçu une fillette âgée d’à peu près sept ans. Un  d’entre eux lui fit savoir qu’ils ont vu Amadou MAIGA dit Badjenneka entrer avec une fille chez lui. La maman se rend chez Amadou MAIGA dit Badjenneka, et arrivée, elle tire le rideau et trouve Amadou MAIGA dit Badjenneka et sa fille au lit. La maman de Rose TIENOU toute colérique demanda Amadou MAIGA dit Badjenneka ce que sa fille faisait au beau milieu de son lit. Ce dernier n’ayant pu donner des explications convaincantes, Rachelle COULIBALY décida d’amener sa fille au Centre de Santé Secondaire de Téné (CSCOM) .

Après analyse, les médecins lui ont confirmé que sa fille n’était plus vierge et Rose TIENOU affirma avoir entretenu des rapports sexuels avec le nommé Amadou  MAIGA  à quatre (04) reprises. Par la suite, Rachelle COULIBALY alla porter plainte contre Amadou MAIGA pour pédophilie à la Brigade Territoriale de San. Au cours des enquêtes préliminaires, Amadou MAIGA dit Badjénneka après multiples détours finit par reconnaitre qu’il a effectivement entretenu des rapports sexuels avec la fillette Rose TIENOU avant de tout nier devant le Juge d’Instruction. Considérant que les faits, tels que ci-haut relatés, s’analysent en pédophilie à l’encontre de Amadou MAIGA dit Badjenneka, en ce sens qu’ils ont consisté pour lui en l’accomplissement d’un acte d’attouchement sexuel d’une certaine nature commis sur la personne de la mineure Rose TIENOU, alors âgée de moins de treize (13) ans, et lui-même environ cinquante-cinq (55) ans à l’époque.  A l’annonce du verdict, on pouvait  lire la délivrance sur le  visage de l’inculpé qui vient d’être condamné  au temps couvrant sa détention, c’est-à-dire 3 années de prison.

Par  Mahamane TOURE  

 NOUVEL HORIZON

About Redacteur Meguetan infos

Open

X