Accueil / ACTUALITÉS / Culture: La région de Koulikoro compte plus 50 manifestations culturelles
danse_large

Culture: La région de Koulikoro compte plus 50 manifestations culturelles

La région de Koulikoro compte plus de 50 manifestations culturelles traditionnelles dont certaines  sont menacées de disparition. Selon le directeur régional de la culture, un programme d’identification des ces foyers de manifestation est en cours depuis 2 ans. Mais pour faute de moyens matériels et financiers, les travaux peines à évoluer.

FESTI-0000
                                                                    Image d’illustration

Le département  de la culture est le parent pauvre du gouvernement du Mali. Sa dotation en terme de budget annuel est quasiment inférieur 2% du budget national. Ce qui rend impossible le développement  de la culture. Pourtant il est courant sur toutes les lèvres que le développement passe par le développement culturel.

La région de Koulikoro est l’une des plus grandes richesses culturelles du Mali. Mais la mise en œuvre de tout programme d’exploitation de cette richesse est vouée à l’échec à cause du quasi inexistence de financement et d’accompagnement. Depuis plus de 2 ans, la direction régionale de la culture est attachée  à un programme d’identification et de répertoriage des foyers de manifestations culturelles dont la région recouvre essentiellement. Des manifestations culturelles qui fond l’identité de la région.

52 exactement,  sont ces foyers de manifestation de la 2erégion. Il s’agira pour la direction régionale à travers ce projet de pouvoir d’identifier la nature de ces manifestations, leur localité, leur mode fonctionnement, les contours et impact sociaux, leur apport au développement humains entre autres. Un cadrage qui d’une part permettre  de dresser un système de maillage culturel pour la région. D’autre part,  de capter l’essence de manifestation en vue de créer un répertoire consistant afin  de sauvegarder ces éléments fondamentaux de la culture malienne. Des éléments sont en majorité menacés de disparition à cause de l’agression de la modernité et de brassage culturel qui phagocyte  en partie toutes les essences  de notre culture.

camel
                                      Image du chameau accroupi de Chô Koulikoro

Le manque ou l’absence d’accompagnement font que, ce projet  de la direction régionale de la culture peine à  évoluer. La direction régionale de la culture, ne dispose même pas un véhicule pour ses activités aussi complexes que délicates. Les différentes missions sont exécutés par le moyens  des transport en commun, où les agents cafouillent généralement dans les activités.

Il appartient donc à la direction nationale de prendre au sérieux les visions et les avis des régions. Certes ;  le gouvernement  malien n’accorde pas d’importance à la culture, mais il faudrait bien que les responsables nationaux  en charge de la culture  respectent les initiatives régionales et locales pour la prospérité et développement de la culture malienne.

La rédaction.

About nayte

Open

X