Concertation régionale sur le projet de découpage territorial: Les représentants de Koulikoro sont favorables au processus.

0

Plus de 300 délégués  de la région de Koulikoro à l’instar d’autres régions du Mali, ont  pris part ce matin aux démarrages des travaux de concertations régionales sur le nouveau découpage administratif et territorial du Mali. Les participants de Koulikoro  se sont  relativement montrés favorables à ce projet de coupage.

Diarasouba-sékou-Fantamadi-traoré

Députés élus de la région de Koulikoro

Le nouveau découpage administratif et territorial du Mali est un projet de lois qui date de 2012 dont le processus de parachèvement a été interrompu par la crise multidimensionnelle que le Mali a traversé. En effet c’est par la loi N° 2012-017 du 2 mars 2012  qui notifie  la création  de nouvelles circonscriptions territoriales.  C’est pour mettre  en œuvre ce projet de loi,  que le gouvernement malien  a engagé depuis ce mardi 13 novembre 2018 une concertation régionale.  Ce sont en effet, les résultats de ces concertations qui détermineront les possibilités de faire de ce projet de loi en une loi au Mali.

La cérémonie d’ouverture était présidée par le gouverneur de la région de Koulikoro,  le colonel major Mamary Camara. Ils étaient aussi présents,  le gouverneur de la région de Dioïla,  le président du conseil régional de Koulikoro Abdoulaye Diakité, les préfets de la région, les députés élus de la région de Koulikoro, les maires des différentes communes, la société civile, les différentes confessions religieuses, les autorités traditionnelles, les forces de sécurités. Entre autres.

L’objectif de cette concertation régionale vise essentiellement à rapprocher davantage l’administration des populations, mais aussi de redimensionner les grands espaces pour permettre à l’État de mieux encadrer les collectivités territoriales et de favoriser l’atteinte des objectifs de  développement économique, social et culturel. La concertation se tiendra durant 3 jours.

participation-concertation-régionale-nouveau-découpage-territorial-Koulikoro

                                   Participants.

Pour cette concertation régionale, les populations doivent se mettre à la tâche pour pallier toutes les difficultés dont elles sont confrontées en termes de territorialités. Ce qui, en d’autres termes veut dire que cette concertation est un cadre à travers lequel, les citoyens doivent s’exprimer pour faire face aux exigences liées au développement local en mode décentralisé.

 

Après la cérémonie d’ouverture, 2 groupes thématiques ont été constitués notamment celui du découpage administratif et celui concernant les collectivités territoriales. Durant les 3 jours de la concertation, les participants à ces groupes thématiques réfléchirons sur tous les paramètres qui pourront conduire à bon termes le processus du découpage dans la région de Koulikoro.

Un problème crucial concerne, la réduction du nombre de ce cercle de la région de Koulikoro.  A travers ce nouveau découpage, Koulikoro qui en avait 7 a été réduit à 6 cercles. Les cercles de Dioïla et de Nara  sont respectivement devenus  des régions avec le nouveau projet de découpage. A cet effet Koulikoro a perdu ces 2 circonscriptions, mais a reçu la ville  Sanakoroba comme cercle. Pour sory Diarra président du conseil régional de la jeunesse, c’est l’occasion de réclamer;  comment  koulikoro pourra regagner en hausse le nombre de cercle. Il  souligné par ailleurs  que  la concertation va permettre à la jeunesse de s’impliquer dans la recherche de solution aux problèmes territoriaux existant au niveau de certaines collectivités dans la région.

DSC_0190

séance d’introduction

Selon Moustaph diarra de la coordination régionale de la société civile, cette concertation ne se  prête en rien à une quelconque partition du pays. Au contraire, elle vient à renforcer les liens sécuritaires, mais aussi,  facilite l’accès aux services sociaux de base a-t-il ajouté.

Mais affirmation chez Sékou Fanatamadi Traoré, député élu à Dioïla participant à la concertation régionale: « ce projet de loi ne date pas d’aujourd’hui, ceux qui contestent  le projet, étaient même des députés à l’époque où l’idée  a été générée. Donc il ne faut qu’on rejette ni ne salissent le Mali ».

Il faut rappeler que ce nouveau découpage territorial du Mali renvoie à la création de 19  entités régionales c’est-à-dire 8  autres qui viennent s’ajouter à la consécration actuelle. La région de Koulikoro a été morcelée en 3 régions notamment Koulikoro, Dioïla et Nara.

 

Nayté

About Author

Comments are closed.

Open

X