Accueil / ACTUALITÉS / Hôpital “mère-enfant” le Luxembourg : Bientôt un Centre de Cathétérisme cardiaque et un Centre d’hémodialyse

Hôpital “mère-enfant” le Luxembourg : Bientôt un Centre de Cathétérisme cardiaque et un Centre d’hémodialyse

Après l’inauguration en septembre 2018 du Centre de chirurgie cardio pédiatrique par le Général Amadou Toumani Touré, l’hôpital Mère-Enfant “Le Luxembourg” sera bientôt doté de deux nouveaux Centres. Il s’agit d’un Centre de Cathétérisme cardiaque, qui est une première au Mali et d’un Centre d’hémodialyse.
 

Faire de l’Hôpital Mère-Enfant “Le Luxembourg” une structure sanitaire de référence au Mali et en Afrique, telle est l’ambition du président de la Fondation Pour l’Enfance, Amadou Toumani Touré, ancien président de la République. Cet établissement sanitaire qui continue de faire la fierté du Mali se trouve aujourd’hui dans un vaste programme, qui permettra de renforcer davantage le plateau technique avec de nouveaux chantiers. Parmi lesquels figurent le Centre de cathétérisme cardiaque et le Centre d’hémodialyse.

S’agissant du Centre de cathétérisme cardiaque, le chantier est déjà en phase de finition. Si tout va, il sera réceptionné dans quelques mois seulement. Cet ambitieux projet d’un investissement d’un milliard de nos francs est le fruit d’une coopération entre l’Hôpital Mère-Enfant ” Le Luxembourg ” et Monaco à travers l’Association SHARE. Cela grâce au soutien financier de certains bailleurs de fonds comme la Coopération de la Principauté de Monaco et plusieurs associations partenaires.

Pour ceux qui ne savaient pas, le cathétérisme cardiaque est une méthode d’exploration hémodynamique, qui consiste à introduire une sonde dans les différentes cavités cardiaques pour mesurer les pressions et le taux de saturation en oxygène du sang. “Le cathétérisme cardiaque consiste à introduire une sonde généralement opaque aux rayons X, dans les cavités cardiaques droites et/ou gauches. On peut ainsi mesurer les pressions intravasculaires et intracardiaques, prélever des échantillons sanguins, injecter divers indicateurs pour mesurer le débit cardiaque et détecter un shunt intracardiaque, injecter des produits opaques permettant une étude morphologique et cinétique des différentes cavités et des vaisseaux” selon l’un des spécialistes.

Quant au Centre d’hémodialyse, le bâtiment est déjà en construction dans l’enceinte de l’hôpital Mère-Enfant. Après les travaux, la Fondation Moctar Thiam est prête à équiper le Centre de machines de dialyse pour un coût global de 200 millions de Fcfa, dans le cadre d’un partenariat avec la Fondation Pour l’Enfance.

Ces différents projets font suite à l’inauguration, le 10 septembre 2018, du Centre de chirurgie cardio pédiatrique par le Général Amadou Toumani Touré. Ce Centre a été rendu possible grâce au partenariat entre la Fondation Pour l’Enfance et l’Ong “La Chaîne de l’Espoir” dont le président-fondateur est le Professeur Alain Deloche. Sans oublier l’appui financier de la famille de André Festoc et d’autres partenaires.

Ce Centre qui permet désormais de soulager les enfants malades du cœur, comprend deux blocs opératoires, un magasin, une pharmacie, une mini banque de sang, une réanimation, un centre de décontamination, de stérilisation, des annexes (bureaux, vestiaire, salle de garde) une post-réanimation, quatre chambres d’hospitalisation, une alimentation en électricité autonome avec beaucoup d’appareils de sécurisation de la fourniture en électricité et une centrale de production et de distribution d’oxygène.

Ce Centre est baptisé “Unité de Chirurgie Cardio-Pédiatrique André Festoc”, du nom du défunt époux de la généreuse donatrice, Thi Sanh. Les Festoc, faut-il le rappeler, font partie des mécènes qui ont régulièrement soutenu La Chaîne de l’Espoir.

L’histoire retiendra que la petite Fanta Diarra, âgée seulement de 6 ans, a inauguré le bloc opératoire du Centre de chirurgie cardio-pédiatrique. Elle a subi une opération à cœur ouvert avec succès. Grâce à une intervention des médecins maliens et français. “Je suis très contente et je remercie Dieu. Ma fille était malade et c’est un miracle qu’elle soit soignée au Mali. Que Dieu aide les autres enfants qui sont sur la liste d’attente. Je n’ai pas eu peur car tout ce que Dieu décide est bon et j’ai confiance en nos médecins. Maintenant, j’ai envie de retrouver ma fille” disait sa mère, Aminata Bah.

Quant au Professeur Olivier Baron, chirurgien cardio-vasculaire et thoracique, il s’est dit très surpris et heureux du plateau technique de cette nouvelle unité : “Le défi technique, c’est une structure qui vient d’être créée et on voit que tout fonctionne. J’ai l’impression d’avoir opéré dans mon hôpital et c’est ça la prouesse technique”.

“C’est une chirurgie nouvelle au Mali. Du personnel médical au personnel paramédical, on a tous besoin d’être accompagné dans un premier temps. L’objectif final, c’est d’être autonome avec le temps, d’être totalement autonome”, a souligné le Dr Baba Ibrahima Diarra.

  El Hadj A.B. HAIDARA

About Redacteur Meguetan infos

A voir aussi

NAISSANCE DE TRIPLE A MADIAMA DANS LA FAMILLE SACKO A MADIAMA CERCLE DE DJENNE.

La couverture maternelle est assez florissante cette année en naissance de triplés dans la commune …

Open

X