vendredi , 26 février 2021
Accueil / ACTUALITÉS / Commune rurale de Dogofry : Des djihadistes mettent, à nouveau, le feu à des champs de riz

Commune rurale de Dogofry : Des djihadistes mettent, à nouveau, le feu à des champs de riz

Les forces du mal ont incendié, le lundi 18 janvier 2021, le restant des champs de riz de Dogofry Ba, KO 2, KO 3, KO 7, tous dans la commune rurale de Dogofry, cercle de Niono dans la 4e région administrative du Mali. L’information a été donnée par Ali Keita, un ressortissant de la localité, lors de l’émission « Les Grands dossiers » du mercredi dernier.

CANAL PLUS

Créer des conditions de famine. Tel semble être le projet malsain des forces obscurantistes contre les populations de la commune rurale de Dogofry. Après avoir incendié des champs de riz en début du mois de janvier dans certains villages de la commune, ils sont revenus à la charge le 18 janvier dernier pour mettre le feu aux champs de riz restants de Dogofry Ba, KO 2, KO 3, KO 7, selon Ali Keita, un ressortissant de la localité.

En effet, selon Ali Keita qui a intervenu dans l’émission « Les Grands Dossiers » sur Renouveau FM, les populations de la commune de Dogofry ne dorment que d’un seul œil depuis le 16 janvier dernier. A ses dires, un affrontement entre djihadistes et villageois a même fait une trentaine de morts le samedi dernier. « Les attaques ont commencé depuis le samedi 16 janvier quand les djihadistes ont décidé d’emporter le riz déjà récolté par les populations. Ce jour-là, il y a eu un affrontement qui a fait 3 morts du côté des populations et 28 du côté des djihadistes. Il y a également eu plusieurs blessés », a révélé Ali Keita.

Le lundi 18 janvier, indique le ressortissant de Dogofry, les djihadistes étaient revenus vers 20 heures pour mettre le feu aux champs de riz de Dogofry Ba, KO 2, KO 3, KO 7. « Ils ont incendié tout le riz qui se trouvait dans ces localités précitées. Il n’y a plus de riz ici. Tout a été incendié », a-t-il déploré. En plus de ces champs incendiés, les populations de ces localités ont perdu tous leurs bovins. « Nous avons perdu tous nos bœufs. Plus de 40 000 bœufs des habitants de la commune de Dogofry ont été emportés par ces forces du mal », a déclaré M. Keita qui déplore l’absence des FAMa à Dogofry. « Nous sommes là. Nous nous en remettons à Dieu. Nous serons ce qu’il veut que nous soyons », dit-il avec désespoir.

Ali Keita a profité de son intervention sur les antennes de Renouveau pour interpeller les autorités transitoires sur la situation de la commune de Dogofry. « Nous demandons aux autorités transitoires de redoubler d’efforts pour que les populations de la commune de Dogofry puissent sortir de cette situation », a plaidé Ali Keita. Pour ce dernier, les djihadistes, si les autorités se décident, ne pourront pas faire face à l’armée malienne. « Nous, nous ne pouvons pas que comprendre que le Mali ne puisse pas combattre ces djihadistes. Ils ne peuvent pas faire face à nos FAMa. Il faut que l’armée déloge ces djihadistes qui sont dans la localité », a sollicité l’invité des animateurs de l’émission « Les Grands Dossiers ».

Même si les populations de Dogofry sont reconnaissantes envers les autorités, elles préfèrent, selon Ali Keita, la liberté et travailler leurs champs que la distribution des aliments .

Boureima Guindo

Source: Le Pays

About Redacteur Meguetan infos

Open

X