mercredi , 25 novembre 2020
Accueil / ACTUALITÉS / Santé: Le centre nationale d’appui à la santé animale renforce les capacités des néo alphabètes de la région de Koulikoro à la reconnaissance des signes des maladies transfrontalières.

Santé: Le centre nationale d’appui à la santé animale renforce les capacités des néo alphabètes de la région de Koulikoro à la reconnaissance des signes des maladies transfrontalières.

Ouverture Mardi (17/11/2020), à Koulikoro d’une séance de formation des néo alphabètes de la 2e région, sur la reconnaissance des signes des maladies transfrontalières. Initiée par le centre nationale d’appui à la santé animale (CNASA), cette formation vise à renfoncer les capacités de la vingtaine de participants à la reconnaissance des maladies qui se transmettent de l’animal aux êtres humaines afin de contribuer efficacement à la lutte contre ces maladies. Cette formation de 3 jours est financée par le projet de développement durable des exploitations sahélienne au Mali (PDDES).

Selon une source médicale 75% des maladies des humains sont transmises par les animaux. Dans le but de contribuer à briser cette chaîne de transmission, les néo alphabètes notamment les éleveurs   et d’autres acteurs en contact direct avec les animaux, doivent être mis centre de ce processus. C’est dans ce cadre que cette séance de formation a été initiée par le centre national d’appui à la santé animale à l’intention de ces acteurs. Le but de cette formation est de renforcer les capacités de ces acteurs dans la détection et la reconnaissance des signes de ces maladies chez les animaux.  Des signes que ces acteurs peuvent transmettre aux agents de santé animale où des représentants des services vétérinaires de leurs localités respectives. Une action suivie qui permettre aux autorités prendre des mesures nécessaires pour endiguer la propagation et l’éradication de ces maladies. Les actions qui sont couvertes  par le réseau épidémiologique du service de la CNASA

Les participants de cette séance de formation environ une vingtaine, sont venus des cercles de Nara, Kolokani, Koulikoro et de Banamba, des zones essentiellement à vocation agropastorale. Le renforcement des connaissances de ces acteurs sera un facteur important dans le processus de luttes contre la transmission de ces maladies des animaux aux humains. Les mêmes acteurs doivent à cet effet restituer les acquis de cette formation aux autres membres de leurs regroupements professionnels respectifs afin d’élargir les effets de la formation dans la région.

Nayté.

About nayte

Open

X