vendredi , 27 novembre 2020
Accueil / ACTUALITÉS / Festival des cultures traditionnelles du Mali : La maison des jeunes de Bamako devenue un haut lieu de la culture

Festival des cultures traditionnelles du Mali : La maison des jeunes de Bamako devenue un haut lieu de la culture

Dion communication de Ibrahima Djonkoloni Coulibaly compte étaler les moult bienfaits de notre culture via l’organisation du festival des cultures traditionnelles du Mali afin que la jeune génération s’en requinque. Du 15 au 17 octobre 2020, la maison des jeunes de Bamako a été un haut lieu de la culture malienne et les Bamakois sont venus se baigner dans l’intarissable source de la culturelle malienne, goûter à certains mets du terroir, danser sous les rythmes de la musique malienne accompagnée par des instruments traditionnels. Ce festival se veut être une école dans laquelle les Maliens se revigoreront dans leur riche culture, tout en faisant sa promotion à travers le monde.

Durant trois jours, du 15 au 17 octobre 2020, les festivaliers qui avaient pris d’assaut la maison des jeunes de Bamako, ont été les témoins oculaires des bienfaits du festival des cultures traditionnelles du Mali, organisé par Dion Communication de l’ancien animateur vedette de la radio Nationale du Mali, Ibrahima Djonkoloni Coulibaly. En ardent défenseur de la culture malienne, Ibrahima Djonkoloni Coulibaly a noté que ce festival a été organisé dans le but de permettre à la jeune génération de venir s’immerger dans la source de la culture, d’y puiser dedans et de s’en servir dans le but de bâtir un Mali un et indivisible. Selon lui, le Mali est un pays riche en matière de diversité culturelle, et cela, depuis la nuit des temps. Beaucoup de pays voisins sont venus s’inspirer de la culture malienne et il est temps que les Maliens s’en servent à gogo de cette source intarissable de savoir. « L’idée de ce festival est de faire savoir aux Maliens qu’ils n’ont rien à envier à qui que ce soit et qu’ils doivent se servir de cette culture pour recoudre les tissus sociaux et contrecarrer les plans machiavéliques des ennemis du Mali. Ici, Dogons et peuls cohabitent, et cela à toujours été une réalité ; Bozos, Bamanans, tamasheks, arabes, maures touarègues ont toujours vécus dans une atmosphère conviviale au sein d’un même Mali. Mais aujourd’hui les ennemis du Mali veulent nous faire croire que cela est impossible. Il faut que les Maliens retournent à la source et se revigorent dans leur riche culture pour construire un Mali à l’image des Maliens », a évoqué le promoteur du festival, avant de faire savoir que le festival se perpétuera dans le but de faire revivre le flambeau de la culture malienne sur le firmament de la culture africaine et mondiale. Des plats traditionnels des différentes ethnies du Mali, des danses traditionnelles ainsi que des villages traditionnels des différentes ethnies du pays ont été montés dans la cour de la maison des jeunes, sans oublier les médicaments traditionnels etc. Le festival a tenu en haleine les bamakois qui ont apprécié et attendent avec beaucoup d’impatience la prochaine édition.

Moussa Samba Diallo

About Redacteur Meguetan infos

Open

X