samedi , 31 octobre 2020
Accueil / ACTUALITÉS / L’innovation scientifique contribue à l’industrie maritime

L’innovation scientifique contribue à l’industrie maritime

“Une algue peut être à l’origine d’une grande industrie de santé.” Dans les salles d’exposition de la société Qingdao Bright Moon Seaweed Group, on trouve des nourritures faites avec des algues, comme des nouilles, des chips et des boissons, des produits de soins de la peau, des matériaux médicaux pour application externe et des engrais biologiques. Li Kechang, vice-président exécutif de la société a dit avec fierté : “Avec des extraits de substances actives, nous procédons au traitement en profondeur. Des algues qui se trouvent partout dans la mer, comme des herbes au sol, ont été transformées en trésors.”

Cela montre comment l’innovation scientifique a stimulé l’industrie maritime dans la nouvelle zone de la côte ouest à Qingdao. Cette zone de niveau national, née et développée grâce à l’océan, a pour objectif de planifier des activités liées à la mer. Cette zone a réuni activement des institutions scientifiques, des talents et des éléments maritimes de premier rang afin de construire un système d’innovation intégrant en profondeur les milieux politiques, industriels et académiques, ainsi que la communauté de recherche. Des entreprises seront des acteurs principaux de ce système orienté vers le marché, dans l’objectif de développer de nouvelles forces motrices “bleues” et d’accélérer le développement de l’économie maritime.

Selon Sun Yonghong, secrétaire du comité de travail de la nouvelle zone de la côte ouest, cette zone a déjà formulé un plan d’action de 3 ans pour réaliser des percées dans le développement de l’industrie maritime et a publié 16 politiques de soutien pour renforcer l’industrie maritime. La stratégie à ambition maritime se déploie au bord de la mer Jaune.

Dans la nouvelle zone de la côte ouest, le nouveau campus du département d’études maritimes de l’Université de l’Académie chinoise des sciences, lequel a été construit récemment, est aussi pittoresque qu’un jardin. De nombreux progrès y ont déjà été réalisés depuis 2 ans. On compte plus de 300 résultats de la recherche prêts à être appliqués et valorisés avec 13 établissements partenaires. Des discussions se poursuivent avec des entreprises.

Liu Shanshan, jeune directeur exécutif de l’Institut de recherche génétique Huada de Qingdao a résumé leur travail en une phrase : “Décrypter le code secret des êtres maritimes au service de l’humanité”. “Nous œuvrons pour remédier aux faiblesses de la recherche sur le développement, l’évolution, les substances actives et la biodiversité des êtres maritimes, afin d’aboutir aux résultats de la recherche, aux nouvelles technologies et aux nouvelles industries à portée internationale.”

L’arrivée du système de positionnement dynamique de navire, considéré comme “la force stabilisatrice miraculeuse”, a comblé le vide dans ce domaine en Chine. Le vilebrequin pour des moteurs diesel de navire, comparable au “cœur du cœur” de navire, est maintenant un produit de la propriété intellectuelle indépendante de la Chine. Dans le parc scientifique de navire de l’Université d’ingénierie de Harbin à Qingdao, la production industrielle des résultats de la recherche scientifique pointue s’accélère. Il y a 6 ans, il n’y avait rien dans cette zone intertidale. Aujourd’hui, 24 centres de recherche ouverts sur les technologies clés des équipements maritimes, comme le sondage maritime, les équipements intelligents de navire et le contrôle de bruit de vibration, 17 plateformes d’innovation et de création d’entreprises de différents domaines, plus de 600 chercheurs et 155 entreprises scientifiques se réunissent ici.

“Des experts, des talents, ainsi que des percées technologiques, sont capables de booster une industrie,” a dit Liu Wei, directeur adjoint du comité de gestion et membre du comité de travail de la zone clé Guzhenkou de la zone nationale d’innovation et de démonstration de Qingdao. La zone clé a déjà créé un pôle de compétitivité autour des domaines comme les navires de haute technologie, les informations maritimes, les équipements d’ingénierie maritime et de nouveaux matériaux maritimes. Elle offre des services complets englobant la recherche, l’incubation et la production industrielle.

On trouve de grandes grues à la Baie Haixi. Des équipements d’ingénierie maritime géants sont en construction. Grâce à l’innovation autonome, la société Offshore Oil Engineering Co. (COOEC) Qingdao a établi de nombreux records mondiaux dans l’ingénierie pétrolière offshore. À la fin de l’année dernière, l’unité flottante de production, de stockage et de déchargement avec la plus grande capacité au monde a été officiellement livrée au client brésilien. “Tout en bien gérant la prévention et le contrôle de l’épidémie, tous nos employés sont restés à leur poste et se sont lancés dans la production à pleine capacité. Nos carnets de commandes sont remplis jusqu’à la fin 2021”,a déclaré avec confiance Ji Guangxue, directeur marketing de la société.

Dans la nouvelle zone de la côte ouest, propulsée par des forces motrices bleues, l’innovation maritime bat son plein. Dans la zone, la valeur de production liée à la mer a doublé pour passer de 49,1 milliards de yuans en 2013 à 130,25 milliards de yuans en 2019, réalisant une progression annuelle de 17,6%. La proportion de la valeur de production liée à la mer dans la valeur de production de la région est passée de 21,8% à 36,6%.

Liu Wenbo et Hou Linliang, journalistes du Quotidien du Peuple

About Redacteur Meguetan infos

Open

X