lundi , 26 octobre 2020
Accueil / ACTUALITÉS / Santé: 25 femmes malades de la fistule obstétricale de la région de Koulikoro, seront opérées cette semaine.

Santé: 25 femmes malades de la fistule obstétricale de la région de Koulikoro, seront opérées cette semaine.

Environs 25 femmes souffrantes de la fistule de la région de koulikoro seront opérées dans les prochains jours dont la phase consultation a commencé ce samedi 10/10/2020. Cette information a été donnée par la direction régionale de la santé. Selon cette information ces femmes seront opérées et prises en charge par le FNUAP qui finance le processus en collaboration avec la direction régionale de la santé. 

La direction régionale de la santé de Koulikoro et le Fond des Nations Unies pour la Population (FNUAP), viennent en aide aux femmes souffrantes de la fistule obstétricale de la région de Koulikoro à travers des séances d’opérations chirurgicales. Cette opération qui prendra environ une semaine concernera environ 25 femmes de la région identifiées par l’ONG TOSTAN. Le processus a commencé par la réception des maladies qui a commencé depuis le vendredi 09/10/2020. S’agissant de la journée de ce samedi 10/10/2020, elle a été consacrée à la consultation des malades pour déterminer le nombre exact de personnes souffrantes de la maladie de la fistule parmi les femmes admises. Une consultation qui continuera jusqu’au dimanche. Selon le Dr Sidi Nairé, médecin chef du centre de santé de référence de Koulikoro, où se tiendront les opérations, les interventions chirurgicales débuteront le lundi 12 octobre et continuera jusqu’à la fin de la semaine prochaine. L’enveloppe financière de cette opération est prise en charge par le FNUAP. 

En effet c’est à travers son programme de mobilisation sociale que l’ONG TOSTAN a identifié les femmes victimes de la fistule dans ses zones d’intervention. Sur plus d’une quarantaine de femmes signalées au préalable auprès de l’ONG, c’est 25 qui ont été programmées pour cette séance d’intervention chirurgicales qui va permettre de guérir ces femmes malades et les permettre de reprendre une vie normale.

Concernant la réinsertion socioprofessionnelle, après traitement de ces femmes victimes de la maladie de la fistule, la direction régionale de la santé signale que l’enveloppe allouée à cette opération ne prévoie pas cette phase de prise en charge. Cependant, recommandation a été faite à la direction régionale du développement social et de l’économie solidaire et la direction régionale de la promotion de la femme de l’enfant et de la famille, d’intervenir dans ce sens afin qu’à la sortie du traitement, ces femmes puissent bénéficier d’un créneau leur permettant d’obtenir un fond pour leur insertion. Dans la même perspective l’ONG TOSTAN, dans son élan, n’exclus pas non plus de voler au secours de ces femmes dans le cadre d’esprit, sans donner plus de précision.

Les femmes opérées de cette maladie seront hospitalisées au sein du centre de santé de référence pour observation jusqu’à la fin du traitement.

                             Centre d’accueil l’accueil et au traitement des femmes fistuleuses de Koulikoro

Il importe de signaler à cet effet que Centre de santé de référence de Koulikoro dispose depuis 2019, d’un centre d’accueil l’accueil et au traitement des femmes victimes de cette maladie. Il a été réalisé pour un coût de 55 millions de Fcfa, financé par Orange-Mali. Le bâtiment est composé de quatre salles d’hospitalisation avec une capacité d’accueil de 20 lits, une salle de soins, une salle de consultation, un bureau pour le surveillant, un magasin et des toilettes. Ce dispositif est un créneau favorisant le bon traitement des femmes victimes des fistules qui de nos jours passe sans contexte comme un problème de santé publique.

Selon les statistiques de l’OMS, le nombre de femmes courant le risque d’une fistule obstétricale par an se situe entre 1804 et 2405. L’évolution du 1er plan de statistique de prise en charge globale de la fistule au Mali en 2016 a permis d’apprécier certains acquis, dont les plus importants sont, entre autres, la prise en charge de 3505 femmes souffrant de la fistule obstétricale avec un taux de fermeture totale de 67,4%, la décentralisation de la chirurgie de la fistule au niveau régional sur huit sites de traitement chirurgical.

Nayté.

About nayte

Open

X