lundi , 21 septembre 2020
Accueil / ACTUALITÉS / « Tu es grosse ! » Moqué par son mari à cause de son poids, elle perd 40 kilos et demande le divorce

« Tu es grosse ! » Moqué par son mari à cause de son poids, elle perd 40 kilos et demande le divorce

Il est indéniable que se faire insulter et se sentir rabaissé par la personne qu’on aime est destructeur à plus d’un égard. Cela est d’autant plus le cas quand cette personne pointe fréquemment du doigt des défauts d’ordre physique. Cette femme en a fait les frais après avoir fait l’objet d’insultes répétées de la part de son mari à cause de sa prise de poids. Pour prendre sa revanche, elle perd près de 40 kilos et demande le divorce, rapporte le site malaisien Says.

Se sentir humilié dans une relation amoureuse peut avoir un impact dévastateur sur le couple. Et lorsque l’objet de l’humiliation concerne une prise de poids, les répercussions morales et psychologiques sur le partenaire ne sont pas sans entraîner de profondes blessures. Park Jee Won, une femme coréenne, a été confronté à ces remarques blessantes. Mais elle ne se laissera pas faire pour autant.

park
says

Déterminée à reprendre sa vie en main, elle entame un parcours remarquable pour perdre du poids. Mais son initiative ne s’arrête pas là. Face aux critiques permanentes de son mari, elle n’hésite pas à se délester d’un poids supplémentaire: celui de son mariage.

park1
instagram

Critiquée à rabaissée à cause de sa prise de poids

Elle se nomme Park Jee Won, elle est coréenne, et est aujourd’hui mère célibataire. Son chemin vers l’idéal de la minceur et une vie plus épanouie a su faire réagir de nombreux internautes, et son parcours relayé sur les réseaux sociaux en a inspiré plus d’un, indique le média Says.

park2
says

Alors qu’elle a donné naissance à sa petite fille en 2014, son mari lui, n’a pas pu accepter de la voir prendre du poids pendant sa grossesse. Insultes et sentiment de honte, c’est ce qu’elle raconte avoir subi et ressenti pendant cette période difficile. Par ailleurs, la femme a également dû lutter contre la dépression post-partum, une maladie qui peut toucher de nombreuses mamans après l’accouchement, sans oublier certains hommes également susceptibles d’en souffrir. C’est ainsi qu’elle a perdu tout contrôle sur son alimentation.

Elle raconte également avoir souffert d’un problème à la colonne vertébrale pendant la grossesse, entraînant des douleurs lancinantes. Ainsi, elle était dans l’incapacité de pratiquer un exercice physique, même modéré.

En plus de ces épisodes particulièrement difficiles, la maman confie que son mari n’a aucunement fait preuve de soutien à son égard, bien au contraire. En effet et après avoir pourtant essayé de ranimer la flamme au sein de son couple, ce dernier aurait continué à la critiquer. Elle qui exerçait auparavant en tant que professeur de yoga et de fitness a alors décidé de reprendre sa vie en main.

repas
instagram

De nouvelles résolutions pour se sentir bien dans sa peau

Une fois sa décision prise, Park Jee Won a transformé son hygiène de vie. Son secret ? Arrêter le riz, reprendre le sport et se limiter à 5 ou 6 petites portions de nourriture chaque jour.

park3
instagram

A terme, la femme a réussi à perdre près de 40 kilos. Un cas qui rappelle celui de Sarah Scriven. En outre, elle souligne qu’elle n’a jamais eu recours à la chirurgie plastique. Elle se contentait de son régime qu’elle respectait à la lettre ainsi que de ses exercices.

park4
instagram

Une transformation salutaire mais un mari toujours aussi insatisfait

Malgré son effort colossal, son mari demeurait toujours aussi intransigeant et ne manquait pas de le lui faire savoir : « Tu me fais peur, te regarder me donne la chair de poule ». C’est donc après avoir été encore une fois découragée qu’elle a fini par demander le divorce.

park5
instagram
park6
instagram

Aujourd’hui, la femme se sent plus que jamais bien dans sa peau et élève sa fille seule, tout en documentatnt son quotien sur les réseaux sociaux.

park7
instagram
park8
instagram

Les conséquences du “fat-shaming” sur la santé

Faire naître un sentiment de honte dans l’esprit d’une personne à cause de son physique ou son poids, est respectivement appelé, le « body-shaming » et le « fat-shaming ». Moqueries et insultes sont autant d’actes qui provoquent un impact conséquent sur la santé de ceux qui en pâtissent. Selon une étude de l’Université de Pennsylvanie portant sur 159 adultes volontaires souffrant d’obésité, ceux qui souffraient le plus de moqueries étaient également ceux qui étaient le plus à risque de souffrir de problèmes de santé.

En effet, la croyance selon laquelle l’humiliation permettrait de motiver les personnes souhaitant maigrir s’avère en réalité désastreuse pour le moral de ces dernières, indique Rebecca Pearl, auteure principale de l’étude. “Nous constatons que cela a plutôt l’effet contraire”, souligne la chercheuse, puis d’expliquer: “Lorsque les gens se sentent honteux à cause de leur poids, ils sont plus susceptibles d’éviter l’exercice et de consommer plus de calories pour faire face à ce stress”.

About nayte

Open

X