mardi , 4 août 2020
Accueil / ACTUALITÉS / Mali : Paiement des bourses : pourquoi le CENOU bascule vers SAMA Money

Mali : Paiement des bourses : pourquoi le CENOU bascule vers SAMA Money

Le Centre national des œuvres universitaires (CENOU), depuis son implication dans la gestion universitaire, n’a pas cessé d’innover. Pour faciliter aux étudiants l’accès à leurs bourses, il est dans une nouvelle révolution.
Des rangs et des bousculades devant les guichets des facultés à l’ouverture de compte bancaire pour chaque étudiant à l’ECOBANK, le Centre national des œuvres universitaire introduit une autre innovation dans le paiement des bourses des étudiants : SAMA Money. Un système de paiement mobile. Plus besoin de guichet automatique ou de compte bancaire pour recevoir leurs bourses. Les étudiants maliens, en tout cas, les nouveaux bacheliers de la session 2019, n’auront que leur téléphone comme banque.

SAMA Money est une « révolution dans le paiement des bourses des étudiants », nous indique Amadou Traoré, le chef de la cellule communication du CENOU. Une semaine après le démarrage de l’ouverture des comptes sur ce système de paiement électronique, 8500 comptes ont déjà été enregistrés (ceux-ci seront les premiers à recevoir les bourses), selon le chef de la cellule communication du CENOU. Celui-ci précise que chaque jour, 1000 comptes sont créés.

Se réjouissant de cette innovation, M. Traoré estime qu’avec SAMA Money, les étudiants ont tout pour recevoir leurs bourses en un temps bref, puisque l’ouverture du compte est assez simple et plus rapide.

Toujours sur les avantages de ce système de paiement mobile, il explique qu’une fois les bourses tombées, les étudiants n’ont plus besoin de parcourir de longues distances pour les retirer. Ce système de paiement est disponible partout au Mali. À ses dires, il existe plus de 5000 points de retrait SAMA Money by UBA au Mali. Il espère d’ailleurs que ce nombre ira crescendo avec l’association de tous les étudiants. Outre cela, pour l’ouverture du compte, l’étudiant a juste besoin d’un téléphone et d’une connexion internet. Ce qui l’évite des déplacements de longues distances, surtout en cette période de covid-19 qui coïncide également avec l’hivernage, indique-t-il. L’ouverture se fait en ligne sur le site de SAMA Money sur lequel les étudiants doivent s’enregistrer avec un numéro de téléphone mobile malien enregistré en leur nom, quel que soit l’opérateur téléphonique, précise le fournisseur en indiquant que les numéros Telecel commençant par 52 ou 53 ne sont pas acceptés. Les étudiants doivent également se munir d’une photo numérique de l’original de l’attestation du baccalauréat et d’une photo d’une pièce d’identité en cours de validité (la Carte d’Identité nationale ou le Passeport ou la Carte NINA ou la Fiche descriptive individuelle du RAVEC, ou la Carte biométrique de l’AMO ou encore la carte CENOU), précise SAMA Money By UBA.

En plus de tous ces points, cette révolution évitera aux étudiants les blocages de leurs bourses dus à la perte de leur carte bancaire voire de leur compte en raison des mauvaises manipulations. « De janvier 2020 à nos jours, nous avons enregistré 1005 pertes de cartes bancaires », déplore le chef de la cellule communication.

En ce qui concerne les raisons de ce basculement vers ce nouveau système, M. Traoré nous en explique. À l’en croire, ce n’est pas seulement les avantages ci-dessus mentionnés. La raison fondamentale est l’expiration du contrat entre le CENOU et l’ECOBANK, l’ancien fournisseur. En 2010, le CENOU avait signé un contrat de cinq ans avec cette banque. Ce contrat arrive à expiration en 2015, le CENOU l’a renouvelé pour trois ans, à compter de 2016. Après cette deuxième expiration en décembre 2019, le CENOU n’a plus souhaité s’engager dans un nouveau contrat et a voulu aller vers un système plus innovant. Une volonté née suite aux expériences acquises auprès des autres pays de la sous-région. C’est ainsi qu’une manifestation d’intérêt a été ouverte aux institutions financières (Orange Money, Mobicash, SAMA Money, etc.,). SAMA Money a été retenu finalement parce qu’il répondait aux critères que le CENOU recherchait en termes d’innovation, de facilité d’utilisation ainsi que de garantie, explique-t-il. C’est une plateforme qui fonctionne avec tous les opérateurs, a-t-il expliqué.

Toutefois, M. Traoré indique que pour le moment, « le CENOU gère une transition avec l’ECOBANK ». Les étudiants ayant déjà un compte bancaire continueront à recevoir leurs bourses dans leur compte. Par contre, ceux n’en ayant pas pourront être appelés, après les nouveaux bacheliers, à ouvrir leur compte sur SAMA Money afin de recevoir leur argent, précise-t-il.

Notons que la date butoir pour l’ouverture des comptes SAMA Money pour les nouveaux bacheliers est prévue pour la fin de ce mois (le 31 juillet 2020).

Pour accompagner les étudiants rencontrant des difficultés, des équipes SAMA Money sont déployées sur les campus de la colline de Badalabougou, FDPU, IPR-IFRA et CROU de Ségou. Toutefois, il faut rappeler que l’interface de cette plateforme de paiement mobile est facile d’utilisation.

F. Togola

Source : Le Pays

About Redacteur Meguetan infos

Open

X