mardi , 4 août 2020
Accueil / ACTUALITÉS / Renforcement de capacité: Le programme ENABEL Forme les cadres des acteurs institutionnels des régions de Koulikoro et de Dioïla sur les procédures, outils et méthodes d’études d’impact environnemental et social.

Renforcement de capacité: Le programme ENABEL Forme les cadres des acteurs institutionnels des régions de Koulikoro et de Dioïla sur les procédures, outils et méthodes d’études d’impact environnemental et social.

 

Lundi 20 juillet 2020, ouverture de la deuxième session de formation des cadres de l’administration territoriale (gouverneur, préfets, adjoints et sous-préfets) des régions de Koulikoro et de Dioïla sur les procédures et outils d’étude d’impact environnemental et social au Centre de Formation des Collectivités Territoriale (CFCT) sur la route de Kati. Ces formations qui touchent 55 cadres administratifs, visent essentiellement à renforcer leurs connaissances et leur savoir-faire sur les concepts et notions de l’environnement, le cadre juridique et institutionnel de l’EIES, les procédures et outils d’étude d’impact environnemental et social. Organisée par IRC Enabel, chacune des deux sessions de formation a duré 5 jours.

Renforcer les capacités des cadres des institutions, notamment les administrateurs, révèle d’une grande nécessité vu l’importance du rôle qui leurs revient dans la prise de décision sur les questions relatives à la protection de notre environnement. C’est ainsi qu’après la formation des ressources humaines des services techniques en charge de l’environnement dans la région, ENABEL, à travers son projet Intervention Renforcement des Capacités (IRC), a organisé deux sessions de formation sur le cadre juridique/institutionnel, les procédures et outils d’étude d’impact environnemental et social à l’intention des cadres de l’administration des régions de Koulikoro et de Dioïla. Ces sessions de formation de 5 jours (du 13 au 17 et du 20 au 24 juillet 2020) ont permis aux cadres administratifs de se familiariser avec les concepts et notions sur l’environnement et d’internaliser le cadre juridique et institutionnel, les procédures et outils d’EIES. En termes de résultats 54 personnes dont 6 femmes sous-préfets ont été formées comprenant le gouverneur de la région de Dioïla, le conseiller aux affaires administratives et juridiques du Gouvernorat de Koulikoro, des Préfets, des adjoints au préfet et des sous-préfets.

Dans son allocution d’ouverture de la session, le gouverneur de la région de Dioïla  M. Dédéou Bagna Maïga, a fait savoir que cette formation entre dans le cadre de la mise en œuvre de la politique nationale de protection de  l’environnement du Mali qui matérialise la volonté politique de l’Etat malien affichée dans la constitution de février 1992 qui stipule en substance dans son article 15 que tout citoyen a droit à un environnement saint et  que la protection et la défense de l’environnement est un  devoir pour tous et pour l’Etat. Il a fini par féliciter le programme Enabel d’avoir accompagné l’Etat malien et spécifiquement les régions de Koulikoro et de Dioïla dans la mise en œuvre de la politique environnementale à travers cette formation de l’ensemble des cadres des services techniques et administratifs.

Plusieurs modules ont été présentés au cours des 5 jours de la session. Il s’agit notamment de :

Modulen°1 : quelques notions en matière d’environnement et définition de l’EIES
Module n°2 : cadre institutionnel et réglementaire en matière d’étude d’impact sur l’environnement ;
Module n°3 : méthodes et outils de l’EIES ;
Module n°4 : élaboration des termes de référence de l’EIES
Module n°5 : les programmes de surveillance et de suivi environnemental.

La facilitation de ces différents modules a été assurée par les consultants du bureau d’étude AGEFORE et cela à travers des méthodes et techniques plus actives et pus participatifs.

Les deux sessions ont été organisées et coordonnées par les agents du programme Enabel notamment, M. Oumar Traoré Assistant technique national au développement organisationnel de l’IRC-Enabel et Mme Bagayogo Kadiatou Traoré Assistante Technique Nationale en Genre.

De l’avis des cadres de l’administration cette session de formation était nécessaire et importante à plus d’un titre car ses acquis leur permettront de jouer pleinement leur partition et de mieux s’impliquer dans la protection et la défense de l’environnement.

Ainsi, pour Mme Traoré Virginie Traoré 2e adjoint du préfet du cercle de Dioïla : « cette formation est d’une importance capitale pour nous car elle nous permettra d’entreprendre des rencontres de sensibilisation à l’endroit de nos populations et autres partenaires dans nos circonscriptions administratives. Donc cette formation renforcera nos moyens dans le cadre de la protection de l’environnement » ;

Mr Abdoulaye Goïta, Préfet du cercle de Koulikoro : « cette formation pour les agents de l’administration a une importance qui s’inscrit dans le cadre des litiges relatifs à l’environnement, donc elle est la bienvenue pour renforcer nos compétences surtout dans la résolution des litiges fonciers » ;

Selon M. Harouna Diarra premier adjoint au préfet de Kati : « vu tout ce qui se passe dans le monde sur l’environnement et le changement climatique, il est bon que tous les acteurs soient outillés sur la protection de l’environnement. Il serait souhaitable qu’Enabel accentue cette formation au profit des autres niveaux surtout les élus des collectivités territoriales qui sont responsables du développement local.  Cela nous permettra d’être au même niveau de connaissance et ensemble on pourra mieux maitriser notre environnement » a dit M. Diarra.

Il faut signaler que la réalisation de ces sessions de formation des cadres techniques et administratifs de la région s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de leurs plans de renforcement des capacités dans lesquels la thématique protection de l’environnement en général et de l’étude d’impact environnemental et social en particulier constitue l’une des actions prioritaires.

Nayté

 

 

About nayte

Open

X