dimanche , 9 août 2020
Accueil / ACTUALITÉS / Faso don : Pour exploiter et valoriser nos pas de danse

Faso don : Pour exploiter et valoriser nos pas de danse

« Faso Don » est une émission de télé-réalité mettant en compétition de jeunes danseurs issus de toutes les régions du Mali. Pour des raisons de sécurité, seules les régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti, Gao et Bamako ont organisé des présélections. C’est pourquoi, il y a huit jeunes danseurs en compétition.

Les huit danseurs, l’orchestre qui les accompagne et des maîtres chorégraphes sont en résidence pendant toute la durée du concours afin de continuer à travailler pour améliorer leurs performances respectives. Il a puisé dans ses économies, car n’ayant pas bénéficier d’apport de sponsort.

Selon Sékou Kéïta, l’initiateur et directeur artistique de ce concours de danse, l’objectif est d’offrir les meilleures chances possibles à nos danses d’être mieux connues. L’ambition est de créer un nouveau concept de la danse malienne, d’améliorer les prestations de nos groupes, orchestres et autres formations musicales, de susciter chez les jeunes chorégraphes le goût de la recherche sur nos danses et de favoriser un meilleur ancrage de nos danses dans le répertoire des danses contemporaines.

Le challenge de chacun de ces jeunes danseurs réside dans leur capacité à s’approprier les danses traditionnelles de chacune des régions et terroir du Mali.

Après une année d’interruption, la deuxième édition de ce concours de danse aura lieu cette année, en espérant l’accompagnement d’éventuels partenaires.

Cette émission grand public fut diffusée sur la chaîne de télévision Africable. Elle se tient en 8 primes et une trentaine de quotidiennes. Véritable spectacle mobilisant les foules au Palais de la culture Amadou Hampaté Ba de Bamako, ce fut le rendez-vous de la jeunesse bamakoise. Ce concept, pour le moins inédit en Afrique, poursuit un autre objectif qu’est l’établissement d’un dialogue entre les différentes générations d’artistes tels que des rappeurs comme Iba One et des chanteurs traditionnels comme Mariam Bagayoko.

Y. D.

Source: Journal l’Essor- Mali

About Redacteur Meguetan infos

Open

X