Accueil / ACTUALITÉS / Signature de convention tripartite entre le PDIRAAM, la BID et la BMS sa : Plus d’un milliard de FCFA pour développer le Projet filières viande rouge et lait

Signature de convention tripartite entre le PDIRAAM, la BID et la BMS sa : Plus d’un milliard de FCFA pour développer le Projet filières viande rouge et lait

La salle de réunion du ministère de l’Elevage et de la Pêche a servi de cadre, le vendredi 15 mai 2020, à la cérémonie de signature de la Convention Tripartite entre le Programme de Développement Intégré des Ressources Animales et Aquacoles au Mali (PDIRAAM), la Banque Islamique de Développement (BID) et la Banque Malienne de Solidarité (BMS sa) et de la Convention Cadre entre la BMS, les Systèmes Financiers Décentralisés (SFD) et le PDIRAAM dans le cadre de la Composante Micro finance Islamique du PDIRAAM. Il ressort de cette cérémonie de signature de convention que le Gouvernement du Mali a obtenu un accord de financement de prêt en montant de plus de 1, 8 milliards afin de développer la Composante Micro finance Islamique du projet filières viande rouge et lait dans le cadre du PDIRAAM.

CANAL PLUS
Cette cérémonie de signature était présidée par Mme le ministre de l’Elevage et de la Pêche, Dr KANÉ Rokia MAGUIRAGA, en présence du coordinateur national du PDIRAAM, Souleymane Ba, du directeur général de la BMS Sa, Alioune Coulibaly, du représentant de la BID, Sékou Bagayoko, des représentants des SFD et d’autres personnalités. Prenant la parole, le coordinateur du PDIRAAM, Souleymane Ba a fait savoir que le projet Filières Viande rouge et Lait financé par la BID situé dans le Sahel Occidental couvre les régions de Kayes, Koulikoro et Ségou. Il est le premier projet, dit-il, financé dans le cadre du PDIRAAM. Selon lui, il vise à accroitre la productivité et les productions animales dans le Sahel Occidental du Mali pour un montant global de 13 722 620 440 de FCFA. Souleymane Ba a indiqué que le projet comporte trois composantes que sont : le Développement des filières de ressources animales ; l’Accès à la micro finance-islamique ; et la Gestion du projet. A ses dires, ce programme de microfinance islamique permettra aux producteurs et aux organisations de producteurs de s’engager dans des activités génératrices de revenus. A l’en croire, le Gouvernement de la République du Mali a obtenu un accord de financement de prêt en montant de plus de 1, 8 milliards afin de développer la Composante Microfinance Islamique dudit projet. « Ainsi, pour un montant global d’un milliard 803 millions environ soit 15% du montant global du projet dont environ 200 millions seront alloués à la mise en place de la Composante Microfinance , à la formation du Staff, des agents de la BMS et SFD impliqués, des bénéficiaires et au renforcement des capacités tout le long de l’activité. Le PDIRAAM avec ses partenaires à tout espoir de faire démarrer avec réussite la première opération de Microfinance Islamique d’une telle envergure dans notre pays », a conclu le coordinateur national du PDIRAAM, Souleymane Ba. A sa suite, le directeur général de la BMS Sa, Alioune Coulibaly s’est réjoui de la signature de la présente Convention tripartite engageant le PDIRAAM au nom du Gouvernement de la République du Mali, la BID et la BMS-sa dans le cadre de la Composante Microfinance Islamique du Projet Volet Filières Viande rouge et Lait du PDIRAAM. Pour lui, la signature de cette convention va consacrer le démarrage effectif des activités de Micro finance Islamique du Programme dans le Sahel Occidental du Mali, zone d’intervention du Projet. Quant au ministre de l’Elevage et de la Pêche, Dr KANÉ Rokia MAGUIRAGA, la micro finance islamique constitue une des principales Composantes du Projet Volet Filières Viande rouge et Lait du PDIRAAM. Cette composante, dit-elle, va permettre à un plus grand nombre des bénéficiaires de la zone d’intervention du Projet d’accéder au financement des activités de tous les acteurs concernés dans le cadre de la production de la viande et du lait du bétail à travers un partenariat fécond entre le PDIRAAM, la BID et la BMS sa. « Le financement des filières bétail viande et lait reste un enjeu majeur pour accélérer le développement du tissu économique national. Il aboutira à la création d’emplois et par conséquent à l’amélioration des conditions de vie des acteurs par un accroissement substantiel dans les zones d’intervention du PDIRAAM. J’exhorte tous les acteurs directs et indirects des actions de Micro finance de l’Etat, du Système bancaire, du Système financier Décentralisé et les acteurs de terrain à contribuer à la réussite de cette Composante en mettant à profit vos connaissances techniques et à faire bon usage des fonds qui seront mis à disposition dans le cadre du Projet », a conclu Mme le ministre. Après les différents discours, le document fut signé par le ministre et le directeur général de la BMS d’une part et d’autre parte entre le directeur général de la BMS et les responsables des SFD.

Aguibou Sogodogo

About Redacteur Meguetan infos

Open

X