Accueil / ACTUALITÉS / Covid19 : Les maliens ne respectent presque plus les mesures de protection.

Covid19 : Les maliens ne respectent presque plus les mesures de protection.

L’invasion de la maladie à coronavirus a créé une véritable psychose au départ, où la majorité de la population s’est acharnée à adopter les mesures de protection édictées par les hautes autorités maliennes. Mais au fur et mesure qu’on avance dans la lutte contre la maladie, on constate un relâchement progressif par rapport aux  mesures barrières  par la population.

Au départ, les gels hydro alcooliques ont manqué dans les rayons des boutiques et dans les pharmacies. De même les masques devenaient introuvables  dans les commerces. Les prix de ces denrées ont vite pris l’ascenseur et presque inaccessibles pour les maliens moyens. Les kits de lavage à main, devenaient du luxe dans les services publics, où des savons somptueux étaient exposés. L’accès des lieux et espaces publics était conditionnés au lavage obligatoire des mains, d’usage de gels hydro alcoolique. Le port du masque était spontané au départ, les citoyens conscients portaient  tacitement les masques quel que soit sa nature. La psychose de la maladie imposait ces comportements.

Le constat est plus qu’amer de constater qu’au moment où les chiffres de la contamination s’accroissent de façon exponentielle, les maliens relâchent ces mesures barrière contre la maladie. Les gels deviennent de plus en plus fréquents dans les boutiques et les prix baissent d’ailleurs à certains niveaux, mais se raréfie dans l’utilisation.  Devant les services publics, les savons sont réduits à la fabrication locale. Au moment où, le gouvernement intensifie sur le port des masques, on remarque un désintérêt ironique de la part des citoyens. Les distanciations sociales auxquelles on fait allusion, peinent à être respectées. C’est uniquement à l’occasion des rencontrent administratives que sensiblement on y pense.

La dérive nous conduit à la catastrophe pourtant. Quand le gouvernement s’est laissé influencer  par la pression de la rue en levant le couvre-feu, et qu’aucune exigence n’a été imposée par rapport à certains secteurs notamment les rassemblements publics, le port des masques, le danger devient croissant et la catastrophe restera suspendue.

Le manque de transparence sur la gestion de la cette catastrophe conduit les maliens à se désintéresser et c’est le pays tout entier qui est placé sur la ligne de la dégringolade.

Nayté.

About nayte

Open

X