mardi , 4 août 2020
Accueil / ACTUALITÉS / Formation initiale et continue : Pour l’émergence d’un management professionnel des administrations

Formation initiale et continue : Pour l’émergence d’un management professionnel des administrations

Le Projet d’appui à la formation initiale et continue de l’administration malienne (Aficam) a été officiellement lancé, hier, au rectorat de l’Université des sciences juridiques et politiques de Bamako (USJPB) sur la colline de Badalabougou.
La cérémonie était présidée par le conseiller technique au ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Ismaïla Berthé, en présence du recteur de l’USJPB, Pr Moussa Djiré et de Mme Françoise Gianviti, conseillère de coopération à l’ambassade de France au Mali.

Le Projet d’appui à la formation initiale et continue de l’administration malienne a pour objectif de développer une formation initiale et continue. Il permet l’émergence d’un management professionnel des politiques publiques et des administrations. L’Aficam propose aussi d’élaborer et d’expérimenter un dispositif de réqualification des fonctionnaires conforme au programme de développement institutionnel 2è génération.
Il a pour finalité de contribuer à une meilleure gouvernance démocratique par le renforcement d’une administration autour de la performance. Le projet associe 9 partenaires : Faculté des sciences administratives et politiques (FSAP) de l’USJPB, École nationale d’administration (ENA), Commissariat au développement institutionnel (CDI) et ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

Les départements du Dialogue social, du Travail et de la Fonction publique, des Reformes institutionnelles et des Relations avec la Société civile, le Groupe d’études et de recherche en sociologie et droit appliqué (GERSDA), les sciences Po de Bordeaux (SPB) et le service de coopération et d’action culturelle (SCAC) de l’ambassade de France au Mali complètent la liste.
Le Projet s’étend sur deux ans (2020-2021) et mobilisera sur financement du ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères dans le cadre du FSPI (Fonds de solidarité pour les projets innovants, les sociétés civiles, la Francophonie et le développement humain), 525.000 euros, soit 344 millions de Fcfa, dont 155 millions de Fcfa pour la première année. Il s’appuie sur la coopération académique entre l’USJPB et SPB en cours depuis 2017.
À la fin du programme, notre pays disposera d’une filière de formation initiale et continue pour préparer les futurs agents des administrations centrales, déconcentrées et décentralisées. Il assurera aussi la formation continue des agents en place et aura une formation universitaire de qualité adaptée à nos besoins et réalités.

2.500 étudiants en formation initiale de la FSAP en Licence et 210 en Master, 100 préparationnaires au Centre de formation et de perfectionnement (CFP), 60 enseignants de l’USJPB seront les bénéficiaires directs du projet. À ceux-ci s’ajoutent, 20 personnels administratifs (documentalistes, informaticiens et gestionnaires), 30 formateurs de l’USJPB et de l’ENA et 400 fonctionnaires, cadres A, des administrations centrales et déconcentrées, requalifiés.
Remerciant les acteurs de la conception du Projet, le conseiller technique s’est réjoui de la qualité et de la richesse de la coopération franco-malienne dans le secteur de l’éducation.
La coopération entre nos deux pays appuie énormément la formation de nos agents.

Pas plus tard que la semaine dernière, nous avons eu le plaisir d’assister à la signature d’un projet de professionnalisation des enseignants sur financement de l’Agence française de développement (AFD). Nous ne doutons pas un seul instant que toutes ces interventions permettront à notre pays de disposer à l’avenir de ressources humaines de qualité», explique Ismaïla Berthé.
Comme on pouvait s’y attendre, les participants ont respecté les gestes barrières contre le coronavirus, notamment le lavage des mains au savon, l’application du gel hydroalcoolique sur les mains, le port des masques et le respect de la distanciation sociale.

Sidi Y. WAGUÉ

Source : L’ESSO

About Redacteur Meguetan infos

Open

X