samedi , 28 novembre 2020
Accueil / ACTUALITÉS / Genre: Le Comité d’Action pour l’Abandon des Pratiques Néfastes (CRAPEN) de Koulikoro a publié son premier rapport 2020.

Genre: Le Comité d’Action pour l’Abandon des Pratiques Néfastes (CRAPEN) de Koulikoro a publié son premier rapport 2020.

3 cas dont une tentative de viol, un enlèvement et un cas de pédophilie sur une fillette de 13 ans, c’est le nombre de Violence Basée sur le Genre,  enregistré dans la région de Koulikoro au 1er trimestre 2020. Ces informations ont été publiées  ce vendredi 03/04/2020,  lors de la première rencontre trimestrielle, du comité d’action pour l’abandon des pratiques néfastes (CRAPEN). La rencontre vise à partager avec les acteurs régionaux le rapport trimestriel sur les violences basées sur le genre sur toutes ses formes dans la deuxième région. En outres il s’agissait de faire l’état des lieux surtout les actions réalisées au premier trimestre de l’année 2020. La séance est organisée par la direction régionale de la promotion de la femme de l’enfant et de la famille.

La séance était placée sous les ordres du gouverneur, représenté par M. Nouhoum Traoré en  présence de Mme Bocum Awa Guindo, directrice régionale de la promotion de la femme de l’enfant et de la famille.

C’est dans le respect de la distance réglementaire  de 1 m d’écart entrant dans le cadre de la lutte   contre la pandémie du COVID19 que le comité d’action pour l’abandon des pratiques néfaste (CRAPEN) a tenu cette  première session  trimestrielle de l’année 2020. Environs une trentaine acteurs  ont pris part à la rencontre. Les participants étaient essentiellement composés des représentants de  la société civile de l’administration et des services techniques, notamment le RECOTRAD, les religieux, les chefs de quartier, LA CAFO entre autres

La rencontre a servi un cadre  d’une part pour les membres du dit comité d’échanger sur les  propositions des solutions pour venir à bout des pratiques néfastes basées sur le genre. D’autre  part les débats furent riches en présentation notamment sur  des  cas de violence dans la région au cours du trimestre.  En termes de rapport, la gendarmerie (Brigade de Recherche) a enregistré deux cas de VBG dans la région, des cas perpétrés à Koulikoro ville et à Dioila. Ces cas se rapportent sur  une tentative de viol sur une fille de moins de 16 ans et le second a été un  cas de pédophilie sur une fillette de 13 ans. La police de Koulikoro quant à elle a  enregistré un cas d’enlèvement d’une fille de 16 ans à Koulikoro.  Les acteurs de ces violences  ont été punis selon les rigueurs de la loi.

La rencontre a permis aux  cadres du CRAPEN de faire  l’état des lieux sur l’évolution des pratiques néfastes dans la région de Koulikoro. Elle a été aussi un espace pour développer d’avantage  des stratégies pour mieux vaincre d’autres  formes de pratique néfaste, notamment le  mariages des enfants, la violation des droits civiques etc. A ce titre l’ ODF s’engage dans la lutte contre la violence à forme civique. Car cette structure entend  établir des actes naissance  pour 175 filles âgés de 18 ans  dans le cercle de kangaba. Selon cette structure: « ne pas jouir   de son premier droit constitue une violence basée sur le genre« .

Ensemble les membres pour l’abandon de pratique néfaste ont largement débattu et proposer plusieurs solutions afin de lutter efficacement contre  les violences basées sur le genre.

Amadou Traoré

About nayte

Open

X