Accueil / ACTUALITÉS / Koulikoro: La société civile en conclave sur les violences basées sur le genre.

Koulikoro: La société civile en conclave sur les violences basées sur le genre.

Ouverture ce Vendredi 27 mars 2020 à Koulikoro d’un atelier d’information et  sensibilisation des leaders religieux et les responsables de la société civile sur les VBG notamment sur l’excision et le mariage d’enfants. Organisé par Le programme national pour l’abandon des violences basées sur le genre, cette rencontre de 2 jours vise à informer et sensibiliser les communautés sur la promotion des bonnes pratiques culturelles pour vaincre les résistances à  l’excision  et au mariage d’enfant. Une trentaine de personnes issues de la société civile, des leaders religieux prennent part à cette rencontre.

C’est  dans la salle de conférence de la direction régionale de la promotion de la femme de l’enfant et de la famille de Koulikoro. La séance était présidée par la directrice régionale Mme Bocoum Aoua Guindo.

La rencontre répond à la volonté du gouvernement du Mali et de ses partenaires à faire baisser drastiquement, le taux de prévalence de l’excision et du mariage des enfants au Mali. De ce fait, les comportements culturels en sont des facteurs clés dans cette lutte des responsables maliens contre ces fléaux. C’est dans ce contexte, les leaders d’opinion, notamment les religieux, les chefs de village et de quartiers et autres entités de la société civile en sont sollicités. Cela de par l’importance de leur rôle et place  dans le fonctionnement de  la société malienne. L’excision, une habitude ancestrale enracinée dans la société incombe toutes les leaders d’opinion pour son éradication d’où l’organisation de cette rencontre de 2 jours dans la région de Koulikoro. Une région où le taux de prévalence se situe au-dessus  de  90% pour les femmes de 15 à 49 ans

Ainsi, pour renforcer les niveaux de compréhension dans le processus de la lutte contre ce fléau, un cadre d’information et de sensibilisation s’impose. A ce niveau, les participants contribueront avec les bonnes pratiques culturelles qui sont de nature à influencer  profondément  la population et qui en perspective, conduiront à faire changer radicalement d’attitude vis-à-vis de ces pratiques néfastes de l’excision et du mariage des enfants. L’occasion est donnée aux participants (35) d’échanger les connaissances et les expériences  afin d’enrichir au mieux le bien-fondé de cette rencontre.

Rappelons que cette rencontre est organisée par le programme national  pour l’abandon des violences basées sur le genre en collaboration avec la direction régionale de la promotion de la femme de l’enfant et de la famille et les ULEMA.

Nayté

About nayte

Open

X