dimanche , 12 juillet 2020
Accueil / ACTUALITÉS / «Kongo», l’empire de la sorcellerie

«Kongo», l’empire de la sorcellerie

« Kongo », documentaire de Hadrien La Vapeur et Corto Vaclav. © Expédition Invisible
Texte par :
Elisabeth Lequeret
Les cinéastes français Hadrien La Vapeur et Corto Vaclav nous entrainent avec « Kongo » sur les traces d’un guérisseur de Brazzaville. Le documentaire sort ce mercredi 11 mars sur les écrans français.

Pendant cinq ans, de 2013 à 2018, Hadrien La Vapeur et Corto Vaclav ont fréquenté dans les faubourgs de Brazzaville une petite église, dirigée par un guérisseur, l’apôtre Médard.

Selon lui, Médard guérit de tout, prévient tout, les attaques et les sortilèges, les maladies et les faillites. Lorsqu’il n’enferme pas des sirènes dans des bouteilles ou des pots de confiture, il cisaille le mollet de ses patients pour en tirer le mal en forme de caillots. Ou alors il souffle des cendres dans le gosier d’adolescents terrorisés.

Médard s’en vante, il est guérisseur plutôt que sorcier, il ne pratique que la magie blanche, mais, un jour, il est accusé du contraire et traduit devant les tribunaux. C’est à ce moment que le documentaire devient thriller, fiction ésotérique, film expérimental.

Passionnés par la sorcellerie et le chamanisme, les deux cinéastes ont mis leur rationalisme de côté pour comprendre le monde des esprits. Ils ne cachent pas avoir été pris, envoûtés par leur sujet. La preuve, à la fin du tournage, ils sont devenus respectivement président et vice-président de l’église de Médard.

► À écouter aussi : NotreRendez-vous Culture du mercredi 11 mars est dédié à Kongo, documentaire réalisé par Hadrien La Vapeur et Corto Vaclav.

About Redacteur Meguetan infos

Open

X