Accueil / ACTUALITÉS / Coronavirus: des événements sportifs en Afrique annulés ou menacés

Coronavirus: des événements sportifs en Afrique annulés ou menacés

Lors du match de football entre Zamalek et l’Espérance Tunis, le 28 février 2020 au Caire. REUTERS/Amr Abdallah Dalsh
Texte par :
David Kalfa
Suivre
Le coup d’envoi de la Basketball Africa League reporté, le Grand Prix de Rabat de judo et le Tour du Maroc cycliste annulés… La propagation du Coronavirus en Afrique commence à affecter et à menacer l’organisation de grands événements sportifs sur le continent.

PUBLICITÉ

Le coup d’envoi de la toute nouvelle ligue panafricaine de basket-ball (Basketball Africa League) n’aura pas lieu, comme prévu, ce 13 mars 2020 à Dakar. La Ligue nord-américaine (NBA) qui co-organise la Basketball Africa League (BAL) a annoncé son report à cause du premier cas de Coronavirus détecté au Sénégal. Le jour-même où la NBA Afrique devait dévoiler les derniers détails du calendrier de la saison 2020 de la BAL…

Des compétitions annulées au Maroc

Ce 3 mars 2020, la propagation du virus dans quelques pays d’Afrique a commencé à entraîner la suppression de certains événements, notamment au Maroc. Les autorités locales ont ainsi pris la décision d’annuler le Grand Prix de Rabat de judo ainsi que le Tour du Maroc cycliste.

Ce n’est pas vraiment une surprise. En 2014, le Royaume chérifien avait déjà appliqué un principe de précaution quelque peu similaire, avec Ebola. Il avait notamment refusé d’organiser la Coupe d’Afrique des nations 2015 de football aux dates prévues pour éviter tout risque d’arrivée du virus sur son territoire. La CAN 2015 avait alors été réattribuée à la Guinée équatoriale.

Des organisateurs dans l’expectative

Ces derniers jours, face aux quelques cas recensés dans six pays d’Afrique (Algérie, Égypte, Maroc, Nigeria, Sénégal, Tunisie), les organisateurs de compétitions Internationales contactés par RFI.fr se sont montrés prudents. La Fédération Internationale de karaté souhaitait maintenir le tournoi de Rabat (Karate 1-Premier League) prévu du 13 au 15 mars. Et la Fédération internationale de tennis n’avait pas prévu d’empêcher les play-offs de la coupe du monde masculine par équipes (Coupe Davis) de se dérouler à Marrakech (Maroc-Vietnam) ou que des sélections africaines ne se déplacent à l’étranger (Lettonie-Égypte, Guatemala-Tunisie, etc.) les 6 et 7 mars.

Des confédérations africaines confiantes

Face à la menace, certaines confédérations africaines se disent sereines. Celle de handball (CAHB) garde ainsi confiance en l’Algérie pour accueillir la Super Coupe d’Afrique (30 mars) ainsi que le Championnat d’Afrique des clubs féminins vainqueurs de coupe (31 mars-9 avril). Celle de volley-ball (CAVB), elle, souhaite que le Championnat d’Afrique féminin des clubs se tienne comme prévu, au Caire du 3 au 10 avril.

La plus grande d’entre elles, la Confédération africaine de football (CAF) se montre également vigilante sans toutefois dramatiser. Le vice-président de la CAF, Constant Omari, s’est ainsi exprimé sur le sujet à Kinshasa, en marge d’une réunion sur le programme de développement de la Fédération internationale de football, FIFA Forward. « Bien sûr, on réfléchit à cette situation, a répondu le Congolais. Mais l’Afrique n’est pas encore trop frappée par le Coronavirus. En termes de prévention, la CAF est en train de réfléchir aux dispositions à arrêter. Ce sera proportionnel à l’ampleur de la propagation. Il y a une semaine, l’Afrique en était presque exempte. On commence à peine à recenser des cas ».

Le football, un cas à part ?

De nombreuses compétitions de ballon rond, impliquant des pays touchés par le COVID-19, sont prévues durant les prochains jours : quarts de finales des coupes d’Afrique de clubs (6 au 8 mars), éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2021 (25 au 31 mars)…

Pour l’heure aucun report ou aucune annulation ne semble à l’ordre du jour. À un mois du coup d’envoi du Championnat d’Afrique des nations (CHAN 2020), qui se déroulera au Cameroun du 4 au 25 avril, la prudence reste de mise au sein de la Confédération africaine de football. « Le Président a sollicité l’avis de l’équipe médicale de la CAF, notamment dans l’optique du CHAN 2020, selon une déclaration transmise par un conseiller d’Ahmad à rfi.fr. La CAF est particulièrement attentive à la situation et prête à prendre les dispositions qui s’avèreraient nécessaires ».

About Redacteur Meguetan infos

Open

X