Accueil / ACTUALITÉS / MISS ORTM 2019 : 2 candidates abusées de Ségou dénoncent la perversité de la commission d’organisation

MISS ORTM 2019 : 2 candidates abusées de Ségou dénoncent la perversité de la commission d’organisation

Dans une vidéo circulant en boucle sur les réseaux sociaux, 2 candidates déçues de la région de Ségou parlent en mal des organisateurs de Miss ORTM. Selon elles, à Ségou soit tu acceptes d’ouvrir tes jambes, soit tu renonces au rêve de porter la couronne de la plus belle fille de la région. Face à la gravité de cette accusation, une enquête doit être ouverte, pour que soient châtiés les fautifs.

Au Mali, nombreux sont les parents qui n’acceptent jamais que leurs filles, si belles-soient-elles, participent au concours de Miss ORTM. C’est d’ailleurs pourquoi, il n’est pas rare d’entendre dire dans les rues de Bamako et sur les réseaux sociaux, que les plus belles filles ne se présentent jamais à Miss ORTM. C’est justement à cause des bêtises qui entourent cette élection, que beaucoup de parents préfèrent s’abstenir. D’ailleurs, les révélations que viennent de faire les deux candidates de la région de Ségou, confirment aisément cette crainte.

Lisez d’abord l’extrait de la conversation entre les deux candidates déçues

‘’En réalité, je ne m’attendais pas du tout à cela, de la part des responsables de la commission d’organisation. Ils ont dit que j’ai absolument tout ce qu’il faut pour être Miss. Mais que je dois passer la nuit avec eux, pour être retenue’’, disait l’une des deux candidates. Une autre qui était au bout du fil et qui était autant frustrée, va jusqu’à citer les noms suivants : Badri, Fofana, Honoré et autres…, comme étant les acteurs de cette maffia. ‘’Si nous avons osé postuler, c’est par ce que nous avons confiance en nous. Ce que nous voulons, est de tirer Ségou vers le haut. Mais si cela ne peut être fait, sans que notre dignité soit bafouée, nous y renonçons. Nous exigeons que les responsables en charge de l’arbitrage arrêtent de nous harceler sexuellement’’, a-t-elle laissé entendre.

Comme pour confirmer les propos de ses deux jeunes demoiselles de Ségou, nous avons pris contact avec une autre candidate déçue de la région de Kayes. Cette dernière, a belle et bien témoigné qu’il s’agissait de la vérité. ’’Ce n’est pas à Ségou seulement. Notre coach et un agent de l’ORTM m’ont fait la même proposition. Mais bon, j’ai préféré perdre plutôt que de m’offrir à eux. Car la dignité passe avant tout’’, a-t-elle laissé entendre. Et de poursuivre en disant, qu’elle ne dispose d’aucune preuve attestant que celle qui a été retenue comme Miss Kayes a accepté l’offre des pervers sexuels. Cependant, elle confirme que cette dernière était favorisée par rapport aux autres.

À l’analyse de la situation, il s’agirait d’une triste réalité qui s’effectue dans chacune des régions. C’est pourquoi, les gens sont souvent surpris de constater que les plus belles sont souvent ignorées, lors des phases de sélection régionale. Raison pour laquelle, il devient urgent d’éloigner les prédateurs de l’organisation de l’élection Miss ORTM. Sans quoi, cette élection, qui d’ores et déjà est décriée, perdra le peu de crédibilité qui lui reste. La direction de l’ORTM et les membres de la commission syndicale, sont plus que jamais interpellés.

Source/ Le Confident

Source: La Sirène

About Redacteur Meguetan infos

Open

X