Accueil / ACTUALITÉS / Dioura : polémique autour de la « découverte d’une fosse commune de 30 corps »

Dioura : polémique autour de la « découverte d’une fosse commune de 30 corps »

Existe-t-il des fosses communes près de Dioura ? La question divise plusieurs sources. Depuis quelques jours, plusieurs témoins font état de la découverte d’une telle fosse dans cette commune dans le cercle de Teninkou, région de Mopti. Selon des témoignages, au moins 30 corps auraient été vus dans un puits situé dans le village de Doukala. Sur place, les autorités locales disent ne pas être au courant de la présence de ce charnier.

Cette découverte a été faite le 26 Décembre dernier, affirment plusieurs sources concordantes. Mais difficile de vérifier l’information dans le village de Doukala où la fosse commune a été découverte.

Cependant, de nombreux proches de victimes issues des localités de Doukala,Walawala, localités situées dans la même zone, confirment les faits. Selon ces témoignages, plus de 30 corps ont été retrouvés dans un puits couvert par des branches d’arbres récemment coupés. Dans ces témoignages, les victimes avaient été arrêtées le 19 décembre dernier au marché de Maliemana au cours d’une patrouille de l’armée malienne.

Joint par notre rédaction, le Préfet adjoint de Teninkou, d’où relève Dioura, dit ne pas être informé de cette fosse commune. Dans un communiqué, le gouvernement a déclaré que ses allégations sont pour le moment « infondées ». Pour les autorités maliennes, « une enquête est en cours pour situer les faits ». Le commandement militaire malien réaffirme sa « détermination à faire toute la lumière sur les allégations ».

Rappelons que dans cette partie du pays en proie à l’insécurité et aux conflits communautaires, « des exactions » sont souvent dénoncées. En 2018, des fosses communes avaient été découvertes dans les localités de Nokora, Nantaka et Boulkessy, toujours dans la région de Mopti.

Ces dénonciations interviennent au moment où l’ancien président Amadou Toumani Touré accepte de « s’investir » pour le retour de la paix au Centre du Pays. Cette déclaration fait suite à la demande du maire de Mopti qui a sollicité son apport dans la gestion de la crise. C’était ce dimanche au cours de la célébration du centenaire de la commune urbaine de Mopti.

Source: studiotamani

About Redacteur Meguetan infos

Open

X