Accueil / ACTUALITÉS / AMO : les pharmaciens jettent leur dévolu sur le ministre de la Santé pour le paiement de leurs arriérés

AMO : les pharmaciens jettent leur dévolu sur le ministre de la Santé pour le paiement de leurs arriérés

Michel Halama Sidibé s’est engagé à faire payer les factures échues des pharmacies au plus tard le 3 décembre. Le service de l’Assurance maladie obligatoire (AMO) reprendra aussitôt dans les officines.

« Il nous a reçu le vendredi. Nous lui avions remis nos doléances. Il s’est engagé à faire payer toutes nos factures échues au plus tard le mardi 3 décembre. Nous faisons entièrement confiance en ce ministre ». Voilà ce que les secrétaires généraux des deux syndicats des pharmaciens pensent de Michel Hamala Sidibé, ministre de la Santé et des Affaires sociales. En conférence de presse le samedi, les pharmaciens ont jeté leur dévolu sur le chef du département des Affaires sociales pour une issue rapide et heureuse à la situation qui prévaut entre les pharmacies et les structures de prévoyances sociales comme l’INPS, la Canam.

En effet, les pharmaciens ont décidé vendredi de suspendre le service AMO dans les officines jusqu’au paiement effectif de leurs factures échues. « Dans la convention, le paiement se fait 15 jours après dépôts des factures. Mais malheureusement, des pharmacies attendent souvent jusqu’à 60 voire 90 jours », a regretté Dr Cheick Oumar Dia, secrétaire du Syndicat autonome des pharmacies officines privées du Mali. « Certains de nos confrères ne parviennent plus à payer leur fournisseur et non plus accès aux produits », a-t-il poursuivi.

La souffrance des assurés n’a pas laissé le ministre de la Santé et des Affaires sociales indifférent. Bien que les structures de prévoyance sociale aient une autonomie de gestion, Michel Hamala s’est impliqué personnellement pour que les prestataires de l’AMO puissent être mis dans leur droit pour la satisfaction les assurés.

M. D

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

About Redacteur Meguetan infos

Open

X