Accueil / ACTUALITÉS / Collectivité: l’ADRK2 et ENABEL au chevet des collectivités pour un meilleur exercice des maîtrises d’ouvrage dans la région de Koulikoro.
phtoto de famille

Collectivité: l’ADRK2 et ENABEL au chevet des collectivités pour un meilleur exercice des maîtrises d’ouvrage dans la région de Koulikoro.

Plus d’une vingtaine d’élus et d’agents des collectivités territoriales  et des services techniques de la région de Koulikoro ont  pris à part du  lundi 25 au Mardi 26 novembre  2019 à un atelier régional axé sur un meilleur exercice de la maîtrise d’ouvrage des infrastructures et équipements structurants des Collectivités Territoriales de la Région de Koulikoro. Cette rencontre visait  à examiner les difficultés et insuffisances constatées dans la réalisation des maîtrises d’ouvrage au compte des collectivités de la région de Koulikoro afin de trouver des solutions durables. L’atelier de 2 jours organisée par l’Agence de Développement Régional de Koulikoro (ADR) en collaboration avec le programme IRC-ENABEL.

                                                                       Présidium

Le développement régional passe indéniablement par les collectivités territoriales. Les programmes de développement de ces entités territoriales reposent essentiellement sur la réalisation d’infrastructures notamment les maîtrises d’ouvrage qui sont les repères  pour les contribuables au  niveau local en termes de croissance et de développement. C’est dans ce contexte que l’Agence de Développement Régional de Koulikoro ADR en partenariat avec IRC-ENABEL ont organisé le présent atelier de 2 jours en faveur des bénéficiaires que sont les élus,  les agents des collectivités territoriales  et les services techniques de la région de Koulikoro.

La cérémonie d’ouverture  de l’Atelier était présidée par le gouverneur de la région représenté par son directeur de cabinet Mr Sékou Samaké. C’était en présence du représentant du maire de la commune urbaine Mr Aliou Moussa Tamboura  et le coordinateur  du programme ENABEL Mr Laminou Tata.

Dans son discours d’ouverture des travaux, le représentant du gouverneur Mr Sékou Samaké a mis l’activité dans son contexte : « Durant deux jours, vous serez amenés à procéder à une analyse rigoureuse de la situation et à proposer des solutions pour un meilleur exercice de la maîtrise d’ouvrage des collectivités. Vous devez fonder votre analyse sur la base des pratiques actuelles des collectivités territoriales et des expériences d’assistance de l’ADR » a-t-il signalé.

Pour le coordinateur  du programme IRC-Enabel, cet atelier engage la responsabilité des acteurs des collectivité devant les maîtrises d’ouvrage : « Le présent atelier, constitue un cadre de réflexion ouverte permettant aux acteurs locaux en présence  et de jeter un regard critique sur la maîtrise d’ouvrage local des infrastructures et équipements dont la qualité reste en deçà des attentes des citoyens et des acteurs de développement local » a précisé Mr Tata.

                                                                Vue de l’atelier

En effet c’est partant d’une série de mission de suivi  de 14 ouvrages réalisés dans le cadre de la mise en œuvre du fond de développement économique  régional du PADK2 financé par la coopération technique belge en son temps, une mission de suivi  confiée à l’Agence de Développement Régional de Koulikoro qui motive cette rencontre. Les missions de terrains  qui ont relevé  un certain nombre d’insuffisances dans la réalisation de la qualité des ouvrages. C’est pour partager ces insuffisances avec les acteurs sur le terrain que l’atelier a en effet  été organisé afin également de porter une analyse approfondie de ces problèmes et en trouver des solutions appropriées.

Durant les 2  jours d’activités, les acteurs notamment les élus locaux,  les agents des collectivités, les services techniques  ont suivi avec intérêt et échangé sur les communications relatives aux : « acquis et insuffisances des pratiques des Collectivités Territoriales dans l’exercice de leur maîtrise d’ouvrage » ; mais aussi «les Expériences d’assistance de l’ADR dans l’amélioration de la maîtrise d’ouvrage des Collectivités Territoriales (cas du projet d’appui aux investissement des collectivités territoriales (PAICT) ». Les acteurs ont été amenés aussi au cours des travaux de suivre des projections de sketchs sur la maîtrise d’ouvrage communale.

Ces communications  ont été suivies  d’échanges qui ont permis aux participants de mieux saisir les bases du processus normal de la réalisation de la maîtrise d’ouvrage par les collectivités.  À la lumière de ces échanges fructueux la participants ont  adressé  des recommandations à l’ADR et au partenaire ENABEL.  Des recommandations qui vont de la Création d’un cadre de concertation et d’échanges entre les Collectivités Territoriales  de la région pour échanger périodiquement sur les problèmes de la décentralisation ;  en passant par la Sollicitation  de l’appui financier d’Enabel pour organiser des formations en lien avec les faiblesses constatées (gestion de contrat, gestion des infrastructures et équipements, procédures de passation des marchés…).  Mais il faut signaler qu’un accent particulier a été mis   sur la Sollicitation permanente de  l’ADR pour la résolution des insuffisances autour des infrastructures réalisées non-fonctionnelles.

 

Les participants ont au terme des 2 jours de travaux,  montré leur satisfaction par rapport à l’organisation de l’atelier et ont insisté sur la prise en compte des recommandations et une régulière organisation de telle rencontre au bénéfice des collectivités territoriales de la région.

Rappelons que les Agences de Développement Régional  du Mali ont  pour mission de favoriser le développement régional et local dans son espace d’intervention. A ce titre, elle est chargée d’assister les Collectivités Territoriales de son ressort territorial dans l’exercice de la maîtrise d’ouvrage du développement régional et local.

Quant au Programme bilatéral (ENABEL)  Mali – Belgique au niveau de la Région de Koulikoro, accompagne les efforts des Collectivités Territoriales dans l’amélioration de la qualité des services rendus aux citoyens à travers quatre projets de développement qui sont synergiques et complémentaires. Il s’agit des projets :

 

  • Appui au renforcement de l’élevage et de l’économie pastorale
  • Lutte contre l’insécurité alimentaire et la malnutrition
  • Amélioration de l’accès à l’eau potable et à l’assainissement
  • Renforcement des capacités des institutions et acteurs de la société civile.

C’’est dans cette lancée qu’est nourri cette collaboration entre les 2 Structures pour l’accompagnement des collectivités territoriales de la région de Koulikoro, d’où l’organisation de cet atelier de 2 jours.

Nayté

 

About nayte

Open

X