Accueil / ACTUALITÉS / Exclusif: Le nouveau Président du conseil local de la jeunesse de Koulikoro, Abdoulaye Samasékou Guindo, se confie à Méguetan INFOS.

Exclusif: Le nouveau Président du conseil local de la jeunesse de Koulikoro, Abdoulaye Samasékou Guindo, se confie à Méguetan INFOS.

 Le nouveau  président  du conseil local de la jeunesse du cercle de Koulikoro Abdoulaye Samassékou Guindo  a accordé  un entretien à la  rédaction de Méguetan INFOS. Dans cet entretien deux  sujets ont été  aux centres des échanges, notamment  son voyage en France et en Allemagne avec la délégation communale de la marie de Koulikoro  dans le cadre de célébration de 30ème anniversaire du jumelage entre la ville de Koulikoro et Quetigny (France) ; et Bouse (Allemagne) et Son accession à la tête du conseil local de Koulikoro.

 

Méguetan INFOS : Monsieur le président du conseil local, comment s’est passé votre voyage en France et en Allemagne dans le cadre du 30ème anniversaire du jumelage entre la ville de Koulikoro et ses pays européens?

Abdoulaye Samassékou Guindo : le voyage du président du conseil communal de la jeunesse de Koulikoro au côté de la délégation communale n’est secret pour personne,   car c’est avant les renouvèlements des instances du conseil national de la jeunesse(CNJ) que le voyage a été effectué. En ce qui concerne le séjour, c’est très bien passé, je représentais la jeunesse dans la délégation. C’était une délégation de 10 personnes conduite par Mr Eli Diarra, maire de la commune urbaine de Koulikoro.

M I : Avez-vous rencontrez la jeunesse de Quetigny et  de Bouse pour une éventuelle collaboration entre  celle de la ville de Koulikoro ?

ASG: oui les rencontres ont eu lieu mais ce que je souhaiterai préciser, toutes les rencontres étaient conduites par la mairie de la commune urbaine de Koulikoro. Ce n’était pas un voyage initié par la jeunesse de Koulikoro mais plutôt la mairie. A cet effet le maire est mieux indiqué  pour donner des détails puisqu’il était le chef de la délégation.

Ce qu’on peut dire éventuellement c’est que  chez eux la jeunesse c’est de 18 à 25 ans et pour les associations,  c’est du bénévolat mené uniquement par les retraités qui est  important à souligner.

M I : Que comptez-vous faire de cet expérience car tout voyage crée  de l’expérience ?

ASG: en ce qui concerne l’expérience, leur organisation est  incroyable et j’ai beaucoup aimé. Aussi l’intérêt qu’ils portent sur la ville de Koulikoro. Ils sont au courant de tout ce qui se passe à Koulikoro, souvent on a l’impression qu’ils sont à Koulikoro et cela m’a beaucoup marqué. A travers les medias surtout Meguetan INFOS. Ce sont des expériences que j’ai tirées comme enseignement. En tant que  jeune nous allons essayer petit à petit de mettre  en évidence ces expériences.

M I: gardez- vous un souvenir de ce voyage ?

ASG : sourire ! Oui ce que je garde comme souvenir, là-bas ils sont très respectueux,  ponctuels et disciplinés. Encore chez eux le travail bien bien fait et la propreté  est totale tant dans les rues, dans les centre villes,  dans les domiciles. En un mot,  partout. Voir des ordures, des poussières c’est rare là-bas. On peut passer deux ou trois jours avec un même vêtement sans le salir.

M I : vous venez d’être élu à la tête du conseil local de la jeunesse de Koulikoro, c’était le 23 octobre passé. Cependant quel sont les grands projets.

ASG : Tout d’abord je remercie tous les jeunes au niveau des différentes communes du cercle de Koulikoro. Dans un premier temps le conseil local aura comme projet : la vulgarisation de l’information pour que tous les jeunes soient informer en temps réel, sensibilisation des jeunes vers l’autonomisation et la mobilisation de la jeunesse autour des grands projets du développement du cercle de Koulikoro. Voilà un peu les grands projets que le conseil entend réaliser. Nous sommes en phase de prise de contact au niveau  des différentes communes du cercle de Koulikoro aussi de recenser les problèmes qui feront l’objet de réflexion.

M I : Avez- vous un appel à lancer à l’endroit de l’ensemble de la jeunesse malienne et  particulièrement celle du cercle de Koulikoro ?

Pdt : l’appel que j’ai à lancer à mes frères jeunes est de s’informer, informons-nous d’abord. Souvent il n’est pas obligatoire que l’information vienne vers nous mais à nous d’aller le plus souvent au cœur des informations. Car elle est à la base du développement.

Je demande aussi à la jeunesse ;  nous sommes dans un monde compétitif où chacun est appelé à être le meilleur dans ce qu’il fait de faire aussi l’autocritique car il est facile de critiquer autrui sur un fait.

C’est  cet autocritique  qu’il faut dans le cercle de Koulikoro c’est très  important ! Il faut que nous on s’interpelle en un  moment de l’histoire ce que nous avons fait et ce que nous devrions faire à notre communauté. En ce moment chacun  jouera son rôle et de sortir de ce problème.

Amadou Traoré

 

 

 

 

 

 

 

 

 

About nayte

Open

X