Accueil / ACTUALITÉS / L’agresseur de la Préfecture de la police avait un «comportement agité» la veille, selon son épouse
-- AFP PICTURES OF THE YEAR 2018 -- This picture taken on May 1, 2018 shows Elysee Chief Security Officer Alexandre Benalla (C) wearing a police visor, next to Vincent Crase (C, left), a security aide for Macron's Republic on the Move party, as they drag away a demonstrator during May 1 protests in Paris. The most damaging scandal of Emmanuel Macron's presidency deepened on July 21 as his interior minister faces a grilling over his response to a top security aide caught on video striking a young man at a Paris protest in May. Benalla, 26, was initially suspended without pay but on Friday Macron fired his former security aide, who was taken into custody suspected of unlawfully receiving police surveillance footage in a bid to clear his name. He is to face a magistrate on July 22, 2018, Paris prosecutors said. - / AFP / Naguib-Michel SIDHOM

L’agresseur de la Préfecture de la police avait un «comportement agité» la veille, selon son épouse

L’épouse de l’homme qui a tué jeudi à coups de couteau quatre fonctionnaires de la Préfecture de police de Paris a décrit aux enquêteurs un «comportement inhabituel et agité» de son mari la veille au soir, a appris l’AFP vendredi de source proche du dossier.

Placée en garde à vue jeudi, la femme de cet agent administratif de 45 ans, abattu par un policier, était entendue par les enquêteurs de la Brigade criminelle. Les perquisitions menées jeudi au domicile du couple à Gonesse (Val-d’Oise) n’ont pas révélé d’éléments accréditant l’hypothèse d’une radicalisation violente de cet homme, converti à l’islam il y a 18 mois, a précisé cette source proche du dossier. Le matériel informatique saisi lors de la perquisition était toujours en cours d’examen vendredi, a-t-elle ajouté.

Jeudi, entre 12h30 et 13h, cet homme né à Fort-de-France a semé la mort au sein même de la Préfecture de police (PP) de Paris, située dans le cœur historique de la capitale, qui regroupe les grandes directions de la police parisienne à l’exception de la police judiciaire. Il travaillait en tant qu’informaticien au service technique de la Direction du renseignement de la préfecture de police (DRPP) et souffrait de surdité. Il travaillait à la préfecture de police depuis 2003.

Source: lefigaro

About Redacteur Meguetan infos

Open

X