Accueil / ACTUALITÉS / AFFAIRES DES HÉLICOS CLOUÉS : L’insolite appel à témoins du procureur Kassogué

AFFAIRES DES HÉLICOS CLOUÉS : L’insolite appel à témoins du procureur Kassogué

Ironiquement oui ! Le procureur anti-corruption au niveau du tribunal de la Commune III cherche des témoins pour afin pouvoir agir dans l’affaire des deux hélicos Super PUMA cloués au sol depuis juillet. Quand même ! Ce n’est pas au grand marché de Bamako que les hélicos ont été achetés avec un marchand ambulant. Mamadou Kassogué ne manquera d’éléments concrets pour le savoir. A moins qu’il refuse lui-même de fouiller.
Les deux premiers témoins dans cette affaire, nous le savons et le procureur Kassogué ne l’ignore non plus. Il s’agit président IBK et son fils Karim Kéita, de surcroît président de la commission défense de l’Assemblée Nationale. Ce sont les deux figures de la République qui ont levé le voile sur l’affaire, et, jamais, ils ne pourront être sans en savoir plus.


Le premier (IBK qui a donné le ton), se plaignait ainsi dans les colonnes de Jeune Afrique en juillet dernier :’‘Lorsque j’ai été élu pour mon premier mandat, en 2013, il n’y avait aucun appareil en état de voler. Depuis, nous avons acquis auprès de la France un transport de troupes casa et deux hélicoptères puma, lesquels, hélas, sont encore cloués au sol faute de maintenance appropriée.’’
Par ces mots de désespoir, disons-nous, le président IBK lançait l’alerte. Et son fils Karim Kéita ne pouvait que achever ce qu’il a voulu dire : “Les hélicoptères que nous avons achetés ne peuvent plus voler, ça marchait au début mais vraisemblablement on a un problème d’entretien depuis l’achat, je me demande si on n’a pas été floués à l’achat”, disait-il lors d’un passage devant les parlementaires français en mi-juillet.
Kassogué ne manque pas de pistes….
Sans contestation aucune, le président IBK et son fils Karim, à travers leurs sorties à l’époque jugées catastrophiques, disposent des éléments concrets sur l’achat des deux appareils. Et pour en savoir, le procureur à la recherche de témoins ne doit que demander service à la commission défense de l’Assemblée Nationale, institution dont la saisie sur la même affaire a été récemment annoncée par l’honorable Soumaila Cissé.
Lors d’une récente sortie médiatique, le chef de file de l’opposition malienne a indiqué qu’il va très prochainement saisir l’Assemblée Nationale sur le dossier des deux hélicoptères cloués au sol. L’honorable Soumaïla est allé jusqu’à donner publiquement un prix pour les deux appareils : 7 milliards de Fcfa du trésor public. Alors Monsieur le procureur quel autre témoignage faudra-t-il ajouter pour vaincre ? Il ne reste maintenant aux enquêteurs que d’aller faire un tour dans les archives du trésor public.
Djibi Samaké 

Source: La Sirène

About nayte

Open

X