Accueil / ACTUALITÉS / Route Koulikoro-Bamako: Des comportements à éviter.
Image d'illustration

Route Koulikoro-Bamako: Des comportements à éviter.

L’indiscipline est facteur de catastrophe, comme le dit l’autre. Braver la règles de conduites sociales est devenu le quotidien des maliens. La circulation routière est le créneau spécial où s’exprime de cette déviation à laquelle on de donne à cœur joie tous les jours comme pour dire qu’on se moque de notre intégrité sociale et morale. Conséquence, l’accroissement du taux d’accident de voie publique avec son cortège de mort au quotidien.

L’autoroute Bamako – Koulikoro est l’une des voies les mieux bâties et les plus sécurisées de sous-région. Dans sa conception de 2 fois 2 voies, elle doit permettre aux usagers de circuler librement et en toute sécurité sans prétendre à un quelconque accident encore moins, perdre la vie. Mais toujours est-il l’être humain dans son égoïsme profond et dans son animosité renverse cette tendance sécuritaire.

Pour les connaisseurs de la route Bamako- Koulikoro, depuis la mise en disposition des usagers de cette infrastructure, les accidents de circulation continuent de faire pleurer en cause des morts et des invalides. Ces catastrophes de large dimension sont issues des actions humaines la plus part des cas. Certes des accidents techniques demeurent, mais toujours est-il que l’entêtement des usagers, le manque de respect pour le code la route, en sont les premières causes des accidents de la voie publique.

Mais un phénomène récurent est à déplorer depuis la reconstruction de la cette voie Bamako Koulikoro. Il s’agit particulièrement la circulation des usagers dans le sens inverse des 2 voies. Il n’est pas rare de voir pour celui qui voyage de Koulikoro vers Bamako et dans les sens le contraire, de constater avec désolation, que des usagers, conducteurs d’engin à 2 roues et même des voitures de rouler dans le sens inverse sur la passerelle est indiqué. Ce qui met mal à l’aise le conducteur.

Ce phénomène quant aux raisons, il ne ressort que de l’indiscipline caractérisé de la part des usagers. Certains diront qu’ils ne connaissent la règle, mais pour d’autre rien que pour braver le code de la route. Une sensation à laquelle, ils se livrent uniquement pour le plaisir. D’autres pensent que la bretelle de séparation des voies est mal faite. Car elle ne donne pas lieu à des intersections pour permettre aux conducteurs d’engin de faire au besoin des bifurcations pour retourner dans le sens inverse. C’est ce qui conduit certains à rouler  dans le sens contraire de la voie indiquée et les croissements et collisions ne manquent pas souvent.

S’agissant de la conscience des uns et des autres par rapport aux méfaits de ce geste controversé, toutes les personnes interrogées sont unanimes que ce comportement est dangereux, qu’il faut bannir et que les auteurs doivent être punis par la loi. Certains insistent que les canaux de sensibilisation auprès des populations doivent être multipliés pour faire changer les comportements et pour éviter ces attitudes qui n’ont que de portée négative pour la société en générale.

C’est en cela que la direction régionale de la protection civile est investie depuis un certain moment. Il s’agit de la sensibilisation des populations riveraines des grands axes à travers des formations en secourisme de masse. Au cours de ces séances formations, les soldats du feu mettent l’accident sur les règles de conduites à suivre sur les voies publiques et invitent les usagers à les respecter ces règles pour éviter des accidents sinon minimiser les risques d’accident.

La route tue les hommes, mais les hommes se tuent sur la route.

Nayté

 

About nayte

Open

X