Accueil / ACTUALITÉS / Gestion des risques climatiques et inondations : Introduction du thème dans le programme d’enseignement

Gestion des risques climatiques et inondations : Introduction du thème dans le programme d’enseignement

Les communes de Tomora et Sébékoro (Région de Kayes), Pignaribani et Fatoma (Région de Mopti) et les Communes I, IV et VI du district de Bamako bénéficieront désormais d’un programme d’éducation sur les risques climatiques et d’inondations. Le lancement officiel de ce programme a eu lieu, mardi dernier, au Conseil national du patronat du Mali, sous la présidence du conseiller technique du ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, Modibo Sacko qui avait à ses côtés, le conseiller technique du ministère de l’Education nationale, Pr Abou Diarra et le représentant du PNUD, Oumar Tamboura.

La rencontre visait, entre autres, à assurer l’appropriation du programme d’éducation sur les risques climatiques et d’inondations au Mali par l’ensemble des acteurs impliqués dans sa mise en œuvre. Il s’agissait aussi de renforcer le portage technique et institutionnel du programme au niveau de la zone d’intervention du projet et de solliciter l’appui des partenaires locaux pour faciliter la mise en œuvre du programme.
«La stratégie d’éducation aux risques climatiques et aux inondations s’inscrit dans une approche d’adaptation des populations aux changements climatiques», a indiqué le conseiller technique du ministère de l’Education nationale. La présente stratégie, selon lui, sera déclinée, d’une part, à l’activité d’information, de sensibilisation et de formation du personnel pédagogique sur la prévention des risques d’inondations, et d’autre part, à la formation des écoliers sur les matériels didactiques et l’initiation des programmes de sensibilisation des populations sur les risques liés aux changements climatiques et aux inondations.
Pr Abou Diarra a aussi précisé que l’objectif du programme éducatif proposé est de cultiver la culture du risque d’inondations chez les enfants, d’expliquer et de faire comprendre les actions afin de prévenir et de s’adapter en cas d’inondations.
Pour sa part, le conseiller technique du ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable a indiqué que ce programme permettra de réduire la vulnérabilité des collectivités territoriales face aux inondations. A ses dires, le programme permettra également de sécuriser les biens, les moyens d’existence et la protection des infrastructures au Mali.
«La conception et la mise en œuvre de ce programme éducatif permettront de renforcer la résilience de la population», a-t-il affirmé, rappelant que c’est dans ce cadre que le programme officiel de l’enseignement fondamental I et II avait intégré en 1994 les différentes notions liées à la protection et la sauvegarde de l’environnement. Par ailleurs, Modibo Sacko s’est dit convaincu que le ministère de l’Education nationale ne ménagera aucun effort dans la mise en œuvre du programme.
Le représentant du PNUD a évoqué les effets négatifs des changements climatiques dans notre pays. Il s’agit notamment de l’irrégularité des pluies, la réduction de la durée des saisons pluvieuses et l’augmentation de la fréquence des inondations. «Pour aider le Mali à faire face aux risques d’inondations et autres risques climatiques, le PNUD a décidé de l’accompagner avec une mobilisation d’environ 9 millions de dollars des pays les moins avancés au titre de la convention-cadre des Nations unies pour les changements climatiques», a-t-il conclu.

Mariam F. DIABATé

Source: L’Essor-Mali

About Redacteur Meguetan infos

Open

X