Accueil / ACTUALITÉS / Médécine traditionnelle à Koulikoro: Soufi Solo de Kayo nous parle de sa carrière.
Séance de l'entretien

Médécine traditionnelle à Koulikoro: Soufi Solo de Kayo nous parle de sa carrière.

Les plantes sont le socle de toutes médecines du monde,  qu’elles soient conventionnelles ou abstraites. Mais pour les dompter il faut des astuces appropriées pour s’en servir judicieusement et les mettre au service des hommes. A Koulikoro sans aucune forme de publicité, se trouve un maitre aguerri de la connaissance des substances des plantes et leur consistance dans la nature. Il s’agit de Souleymane Sidibé dit « Soufi Solo » comme c’est de lui il s’agit. Résident dans les périphérie de Koulikoro à Kayo dans le secteur de Torodo , dans un entretien qu’il a accordé à notre rédaction, le maitre des plantes présente toutes les substances essentielles des arbres.

Selon le Soufi les plantes « d’arbres » présentent une importance capitale notamment sur le plan sanitaire, environnemental, vivrière et écologique.

Rédaction : comment, êtes-vous devenu guérisseur ?

Soufi Solo : c’est le destin car ‘’nul échappe à son destin’’ ; c’est commencé depuis tout enfant car dans ma famille mon grand-père pratiquait ce métier. J’étais trop proche de lui quand il va dans la brousse, il m’amène souvent avec lui en me montrant des arbres étapes à étapes. C’est la feuille de tel arbre peut soigner telle maladie ou sa racine ou encore l’écorce et l’importance du fruit dans l’organisme.

Apres mes études secondaires de medersa avec la petite formation de base que mon grand-père m’a légué sur la connaissance des arbres, je me suis résolument lancé à la médecine traditionnelle en faisant des recherches auprès d’autres guérisseurs pour connaitre plus d’avantage l’arbre. Cela m’a fallu des voyages à travers l’Afrique le Benin, Ghana, Burkina, Togo et la participation de plusieurs conférences interafricaines sur la médecine traditionnelle

R: Quelles sont les parties d’arbres que vous utilisez pour le traitement d’une maladie ?

SS : ‘’Allhamdoulaye’’ l’arbre comprend trois parties qui sont : les feuilles, l’écorce et la racine. Chacune de ces parties interviennent dans le traitement d’une maladie selon les cas des maladies, pour certaine maladie le traitement sera basé sur les feuillages, pour cas c’est l’écorce ou la racine qui sont utilisés

R: Quelles sont les types maladies que vous guérissez ?

SS: je dirais un peu trop parmi les quelles, les pédiatries ; maladies des enfants, la fracture des os la kinésithérapie, mais je suis réputé par la maladie mentale la psychiatrie, vous pouvez le constatez ils sont les plus nombreux mes patients. Le traitement se fait à base de plante et de verset coranique.

R: pour les maladies mentales le traitement peu prend combien de temps ?

SS : pour cela le traitement varie selon les cas, chaque dément à sa spécificité qui nécessite un traitement spécifique bien attendu. Le traitement d’une personne qui avait perdu la conscience ne se traite pas du jour au lendemain car c’est un domaine très complexe.

R : souvenez-vous du nombre des personnes guéries souffrant de maladie mentale ?

SS: le nombre exact non, mais ce qui est sûr c’est trop, car je voyais installé ici à Torodo depuis vers les années 2009. Partants de cette année à nos jours les ‘’fous’’ que j’ai eu à guérie dépasse les 800 personnes venaient un peu partout dans le pays mais aussi de l’extérieur du mali. Aujourd’hui, ils sont une centaine de personnes souffrant des maladies mentales composées des deux sexes (masculin et féminin). Mais c’est le masculin qui domine le plus tous à la fleur de l’âge.

R : existe-elle des difficultés au traitement de maladies mentales ?

SS : si les difficultés sont là belle et bien. Elles sont nombreuses et les cités ne sera pas facile mais. Vous savez j’ai commencé cette thérapie à cause de Dieu seul peut me témoigner avec mes maigres moyens. A l’époque une ou deux personne à traiter et je pouvais supporter la charge. Aujourd’hui l’une des grandes difficultés. C’est l’entretien de ces malades leurs nourritures, le vêtement, le logement… avec une centaine de personne s’il faut les nourrir, se loger, s’habiller ce n’est pas une chose facile.

A cet effet je lance un appel à l’endroit de tout le monde de nous aider et ces aides ce n’est pas pour moi mais plutôt les malades d’apporter leur soutien sur tout le plan surtout les anciens vêtements qui est la moindres des choses.

Je ne s’aurais terminé, en guise d’encouragement sans remercier à tout ceux qui ont contribué et continuent de contribuer pour cette cause d’humilité.

Amadou Traoré

 

 

 

 

 

 

About nayte

Open

X