Accueil / ACTUALITÉS / Le PDI-BS dans le moyen Baní : Le coordinateur au contact du terrain.

Le PDI-BS dans le moyen Baní : Le coordinateur au contact du terrain.

Du 18 au 21 juin 2019, le coordinateur national du Programme de Développement de l’Irrigation dans le Bassin du Bani et à Selingué Soumaila SAMAKE et ses éléments ont fait le tour des chantiers dans la zone du Moyen Bani. L’objectif de cette visite était de faire le constat sur le terrain et de formuler des recommandations nécessaires pour terminer dans le délai

« Je ne serai satisfait qu’après la réception provisoire des chantiers….. » a déclaré le coordinateur national du programme M SAMAKE. Tous les chantiers sont importants pour, mais celui qui perturbe le sommeil du coordinateur de nos jours demeure la pose de pont du seuil de Djenne et connexes. Raison pour laquelle l’équipe s’est rendue sur le terrain en vue de s’assurer sur la reprise des travaux du seuil. La mission a visité les équipements agricoles du centre de « Sarantomo » composés de tracteurs, de motoculteurs, de batteuses de mini rizeries…. En cette période de pluie, le coordinateur a instruit de protéger ces équipements de qualités contre les intempéries dans le but de les remettre en bon état aux utilisateurs. La mission a ensuite rencontré et encouragé les forces de sécurité sur les chantiers de Djenne. Bientôt le PDI-BS entend organiser un atelier avec tous les acteurs à savoir les producteurs et autorités de Djenne, l’Office du Moyen Bani sur l’étude du centre communautaire de « Sarantomo ». Cet atelier décidera les conditions d’utilisation des équipements ainsi que le fonctionnement du centre communautaire. Malgré bonne qualité des ouvrages du Moyen Bani, le coordinateur a insiste sur leur suivi a fin de consolidation des acquis. Quant à l’état d’avancement des travaux, les lot 1 et 3 avancent normalement et se trouvent à un niveau satisfaisant tandis que le lot2 se traine un peu les pas. Selon issa GUINDO, le lot1 concerne les travaux de Toukan. Les travaux consistent à la consolidation des acquis du Moyen Bani en accroissant les capacités hydraulique des ouvrages et des canaux. Il précise que les cultures étaient arrêtées dans cette zone pendant deux ans. Le chef de mission contrôle promet de prendre toutes les dispositions pour que les paysans exploitent leurs champs pour la campagne agricole 2019-2020. Le lot2 porte sur les travaux de San Ouest Dans la zone de San Ouest, Guindo précise que la culture est compromise due au retard de l’entreprise RC construction non justifié techniquement et financièrement. Le lot3 concerne la plaine de San Est et l’entreprise est en avance par rapport au délai.. S’agissant de la saison hivernale, le coordinateur conscient des conséquences du gel des cultures pendant deux saisons a beaucoup instruit aux entreprises, au contrôle et le maitre d’ouvrage de tout faire pour livrer les aménagements a fin que les paysans puissent cultiver. O K VISITE DU SECRETAIRE D’ETAT AU PRES DU MINISTRE DE L’AGRICULTURE CHARGE DES INFRASTRUCTURES SUR LES CHANTIERS DU PDI-BS A BLA-SAN S’ASSURER DE L’ENGAGEMENT DES ACTEURS ! Mercredi 31 Août 2019, le secrétaire d’état au près du Ministre de l’Agriculture chargé des Infrastructures, Adama SANGARE était en visite sur les chantiers du PDI-BS à Bla-San. En terrain connu, le secrétaire d’état a constaté des avancées sur les chantiers du lot 1 et du lot 3 mais aussi le retard sur le lot2. Il a instruit et obtenu des acteurs le respect des délais contractuels . Nous n’allons pas perdre de l’argent ; tout le monde est interpellé notamment la mission de contrôle, l’AGETIER, l’entreprise et le PDI-BS en vue de remettre les ouvrages avant le 31 décembre 2019. C’est avec ces mots que le Ministre SANGARE plante le décore. Avec un taux de réalisation de 73% pour un délai consommé de 97%, pour le lot2, le Ministre explique que ce lot est cofinancé par la Banque Africaine de Développement BAD et la Banque d’investissement et de développement de la CEDEAO BIDC à hauteur de 7,528 milliards. En effet il est important de souligner que la BAD arrête les financements à partir du 31 décembre 2019 sans possibilité de prorogation. Selon le Ministre, l’entreprise en charge du lot2 et lot1 n’a pas été efficace sur le lot2 même si par ailleurs le lot1 est en avance par rapport au délai. Pour lui il s’agit d’être efficace à tous les niveaux. Ainsi, il a recommandé de mettre en œuvre correctement le planning élaboré par les acteurs pour rattraper le retard accusé si non terminé avant le délai contractuel. Par conséquent, le Ministre a invité les acteurs notamment la mission de contrôle, l’AGTIER l’entreprise et le PDI-BS à s’engager de remettre tous les ouvrages dans le délai. Ce pendant, l’arbre ne doit pas cacher la forêt. Sur trois lots, le lot1 et le lot3 sont en avance par rapport aux délais consommés. Le Ministre SANGARE, après avoir visité les ouvrages de ces lots se dit très satisfait par rapport à la qualité et à l’organisation des chantiers. Et surtout l’ouvrage de franchissement de «Tinéni » qui permettra à la population de parcourir 8.5km pour rejoindre San à « Tinéni » contre 83km pendant la saison hivernale. Le technicien n’a pas manqué de signaler les avantages hydro agricole de ces ouvrages. Le chef de la mission de contrôle issa GUINDO a rappelé que le lot1 concerne les travaux de tounkan d’un montant de 4,147milliards attribué à l’entreprise RC construction. Sur ce lot, le taux d’exécution est de 97% contre un délai consommé de 92%. Le lot2, les travaux consistent à aménager les pleines de San Ouest d’une superficie de 5 300ha confiés à l’entreprise RC construction avec une incidence financière de 7,528 milliards. Le taux d’exécution est de 73% contre un délai consommé de 93%. Le lot3 attribué à l’entreprise EGTP pour l’aménagement de 3 000ha des pleines de San Est. Le taux d’avancement est de 89% pour un délai consommé de 69%. Ce marché est conclu à 3,626millards de franc CFA O K
Source: Delta Tribune

About Redacteur Meguetan infos

Open

X