Accueil / ACTUALITÉS / Pollution marine: la Méditerranée va-t-elle devenir une mer de plastique?

Pollution marine: la Méditerranée va-t-elle devenir une mer de plastique?

Selon une étude de l’Ifremer, la Méditerranée est la mer européenne la plus polluée. Deux cent mille tonnes de plastiques sont déversées chaque année, représentant plus de 60% des déchets présents.

La Méditerranée évoque souvent un décor de carte postale, et pourtant, ces images cachent une réalité moins paradisiaque. Sacs en plastiques, bouteilles et canettes, emballages alimentaires… la Grande Bleue est devenue une mer de déchets.

L’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (Ifremer) a publié, le 24 juillet dernier, une vaste étude de suivi des déchets marins méditerranéens entre 1994 et 2017. La conclusion : la Méditerranée est la mer la plus polluée d’Europe.

Jusqu’à 300 déchets par km2

Selon l’étude, la quantité de déchets marins n’a cessé d’augmenter. « Dans les années 90, leur densité fluctuait autour de 100 déchets par km2 », note Olivia Gérigny, océanographe au centre Ifremer de Toulon et auteure principale de l’étude publiée dans la revue Marine Pollution Bulletin. « Depuis 2012, cette densité se situe plutôt autour de 200 déchets par km2, avec un maximum de près de 300 atteint en 2015. Le plastique représente plus de 60% de ces déchets. »

Selon la chercheuse, cette hausse s’explique à la fois par l’augmentation de la production de plastique sur la même période, et aussi par un recensement plus systématique.

Aucune autre mer en Europe n’est autant polluée. « Dans une étude comparable menée en mer du Nord, les densités annuelles restaient inférieures à 50 déchets par km2, ce qui correspond aux valeurs minimales rencontrées ici », explique Olivia Gérigny.

Deux cent mille tonnes de plastiques sont ainsi déversées chaque année en Méditerranée, selon l’Ifremer. Les sources de pollution sont multiples : la navigation commerciale ou de plaisance, la pêche, l’aquaculture, les décharges, ou encore les zones industrielles ou urbaines.

La France, premier producteur de déchets plastiques de la région

Le 7 juin dernier, l’ONG WWF avait déjà publié un rapport sur la pollution au plastique en mer Méditerranée. Selon celui-ci, la France, première puissance économique de Méditerranée, a rejeté environ 11 200 tonnes de plastique en Méditerranée en 2016.

Le rapport montre également que la France est le premier producteur de déchets plastiques de la région, parmi les 22 pays riverains de la Méditerranée. En 2016, 4,5 millions de tonnes de déchets plastiques ont ainsi été produits, soit 66,6 kg par personne, selon l’ONG.

Néanmoins, la France n’est pas le pays le plus pollueur, parvenant à récupérer 98% du plastique produit, selon WWF. En tête du classement : l’Égypte, la Turquie et l’Italie.

Des efforts en vue de bannir le plastique

Pour lutter contre les déchets plastiques sur les plages, la secrétaire d’État à la Transition écologique, Brune Poirson, a présenté le 5 août une charte comprenant quinze engagements pour les communes littorales, octroyant un label « plage sans plastique »

Les actions de sensibilisation, de prévention et de ramassage consistent, entre autres, à installer des poubelles de tri sur les plages, des fontaines à eau pour éviter l’usage de bouteilles en plastique ou encore à sensibiliser les commerçants installés près des plages à ne pas distribuer d’objets en plastique à usage unique.

« Même si certaines mesures sont un peu floues, comme par exemple sur la question du suivi, il y a des mesures intéressantes. Cette charte peut inciter les élus à agir, surtout à l’approche des élections municipales », estime Flore Berlingen, directrice de Zero Waste France. « Cependant, selon nous, il faudrait aller plus loin : interdire les produits plastiques à usage unique, comme les gobelets jetables. »

Cette charte s’inscrit dans la lignée du plan « zéro plastique rejeté en mer d’ici 2025 » du gouvernement. L’Union européenne a également décidé l’interdiction, à partir de 2021, de produits plastiques à usage unique comme les cotons-tiges, pailles, touillettes à café, couverts ou assiettes.

About Redacteur Meguetan infos

Open

X