Accueil / ACTUALITÉS / Suite à nos révélations sur plus de 100 personnes emprisonnées par BARKHANE SANS JUGEMENT : Le Ministère de la Justice en libère 76

Suite à nos révélations sur plus de 100 personnes emprisonnées par BARKHANE SANS JUGEMENT : Le Ministère de la Justice en libère 76

Il semble bien que nos révélations sur plus de 100 personnes détenues depuis des années en violation de la présomption d’innocence, suite à leur interpellation par Barkhane, ont produit leur effet puisque le Ministère de la Justice s’est aussitôt saisi du dossier pour faire ensuite libérer 76 de ces détenus dont majoritairement des peulhs.

On ne pouvait chercher à construire la paix tout en gardant en prison, depuis plusieurs années, quatre ans pour beaucoup d’entre eux, plus de cent personnes interpellées par Barkhane dans le cadre de ses opérations antiterroristes.

Le problème est que ces gens étaient embastillés en majorité à Bamako et les autres à Koulikoro. Ils étaient en train de moisir en prison, sans avoir été présentés depuis lors à des juges qui puissent se pencher sur leur sort et tenter ainsi de distinguer la bonne graine de l’ivraie car parmi les interpellés il y en a beaucoup qui ne cessent de clamer leur innocence, leur seul malheur ayant été de se trouver au mauvais endroit et au mauvais moment.

Cette situation a provoqué une grande frustration de nombreuses familles qui se sont finalement radicalisées, trouvant ainsi que c’était le seul moyen de se rebeller contre cette injustice matérialisée par la violation flagrante de la présomption d’innocence.

Au moment où le Mali est engagé dans un processus de construction de la paix et de la réconciliation, garder infiniment des présumés innocents n’était certes pas une bonne attitude. Ce que l’Etat a compris en élargissant 76 de ces détenus après étude de leur dossier.

Les autres devront passer devant les juridictions compétentes et seront donc fixés sur leur sort bientôt, surtout que cette détention arbitraire signée Barkhane a mis sur leur pied de guerre contre l’injustice une multitude d’Ong et associations de défense des droits de l’Homme qui s’intéressent désormais aux cas de ces personnes privées de liberté depuis plusieurs années.

En faisant agir ses services vite et bien, le ministre de la Justice, Malick Coulibaly, qui est lui-même un grand défenseur des droits de l’Homme, a ainsi baissé la tension avec la libération de ces 76 personnes qui ont rejoint leurs familles respectives.

A.B.N.

SourceAujourd`hui

 

About Redacteur Meguetan infos

Open

X