Accueil / ACTUALITÉS / L’exportation du bétail dans la région de Koulikoro: Bamako, un handicap sérieux pour l’activité
Directeur régional DRPIA koulikoro

L’exportation du bétail dans la région de Koulikoro: Bamako, un handicap sérieux pour l’activité

Plus de 13 000 têtes de bétails  en bovins, ovins et caprins de la région de Koulikoro ont été exportés vers la sous région,  de Janvier à Mai 2019. C’est qu’indique la direction régionale de la production et de l’industrie animale. Selon son directeur, le Sénégal et la Guinée sont majoritairement les pays de destination. Il a jouté que l’influence de Bamako sur la région de Koulikoro et l’insuffisance de personnels  constituent des  handicaps sérieux pour l’enregistrement des données sur le commerce du  bétail.

La situation du commerce du bétail de la région de Koulikoro est sérieusement compromise par l’influence du District de Bamako. vue sa position géographique qui occupe le centre même de la région, fait que Bamako  phagocyte diamétralement toutes les ressources socio économiques de la 2e Région. Il en est de même pour le commerce du bétail.

Depuis l’annulation en 2015 du certificat provisoire d’exportation par décret ministériel, qui notifiait le commerce d’exportation du bétail, les choses se sont compliquées pour la région de Koulikoro.

De ce faite, les commerçants et les éleveurs  de la région préfèrent les marchés de Bamako à ceux des autres localités de la région pour le négoce de leurs bétails. Les acheteurs étrangers de ce fait se rendent généralement dans la ville de Bamako pour s’approvisionner, c’est à dire là où ça se trouve exactement.  Les provenances des bétails  dans la région de Koulikoro sont généralement:  Kati DRAL, Nara,  Banamba, mais aussi de  kangaba.  C’est l’impact de Bamako qui fausse en réalité, les données sur le commerce d’exportation des bétails au niveau de la région. Par ailleurs, il faut signaler que l’insuffisance de personnels impacte sérieusement le recouvrement de la région. Sur une norme de 172 agents pour la région, Koulikoro, ne totalise qu’une quarantaine. Ce qui déduit que plusieurs commune de la région de Koulikoro ne disposent d’agent de la direction régionale de la production et d’industrie animale.

la région de Koulikoro a une économie à base essentiellement agropastorale. Ce qui veut dire que c’est une région d’élevage par excellence. Mais comparativement aux chiffres produit par la DRPIA, il s’avère que cette  région comprativement à d’autres régions du Mali est défavorisé dans le cadre de l’exportation du bétail. Les difficultés liées sont itinérantes et les solutions se montrent  pratiquement impossibles quand il s’agit de l’influence de Bamako sur cette activité dans la région de Koulikoro.

Nayté.

About nayte

Open

X