Accueil / ACTUALITÉS / Koffi Olomide : Concerts annulés en Afrique du sud, le roi de Tshatsho cloué encore au sol

Koffi Olomide : Concerts annulés en Afrique du sud, le roi de Tshatsho cloué encore au sol

Les deux concerts de l’artiste musicien Koffi Olomidé prévus les 29 et 30 juin 2019 au Cap et à Johannesburg, en Afrique du sud, ont été annulés suite à une pétition mise en ligne par un collectif d’associations de lutte contre les violences faites aux femmes, Collectif Stop Koffi Olomide.

Persona non grata

L’organisation, qui ne veut pas voir le chanteur congolais sur le sol sud-africain, avait saisi les deux établissements qui devraient accueillir ces concerts ainsi que le gouvernement Sud -Africain.

Dans un message mis en ligne lundi 17 juin dernier l’on pouvait lire : « N’accueillez pas Koffi Olomidé. Aidez-nous à endiguer les violences faites aux femmes. Empêchez l’agresseur coupable Koffi Olomidé de se produire en Afrique du sud ». Ces associations féministes ont convaincu les deux établissements Sud-africain d’annuler les concerts du Grand Mopao « Le Rambo ».

Le Roi du Tchatcho qui devrait se produire le 28 juin à Johannesburg au Gallagher Convention Center et aussi au Cap, le 29 juin au Shimmy Beach Club, s’est vu refuser le droit de se produire.

La représentante du collectif a déclaré sur un plateau d’une télévision sud-africaine que si la star de la rumba congolaise venait à mettre ses pieds sur le territoire sud -africain, elle sera immédiatement arrêtée et remise aux autorités zambiennes, qui avaient émis un mandat d’arrêt contre lui, pour des faits de violences contre les femmes.

Récidiviste, non désiré

On se souviendra que Koffi Olomide avait été expulsé du Kenya, où il avait violemment donné un coup de pied à une de ses danseuses, à l’aéroport de Nairobi, avant d’être arrêté et mis brièvement en prison à son retour à Kinshasa.

Ainsi, les 39 associations féministes et associations de la société civile Sud-africaines dédiées à la lutte contre les violences faites aux femmes et les violences liées au genre se disent satisfaites de l’aboutissement de leur démarche qui consiste à barrer la route à tous les délinquants qui oseraient venir s’aventurer dans le pays de Mandela, le cas de Koffi Olomidé étant un avertissement. Elles avaient saisi le ministère Sud-africain des Affaires étrangères : « Nous, les signataires, demandons au ministère d’empêcher Koffi Olomidé d’entrer sur le territoire Sud-africain. »

Lambert Lambe

Source: afriquepanorama

About Redacteur Meguetan infos

Open

X