Accueil / ACTUALITÉS / Une vierge de 35 ans révèle les défis auxquels elle est confrontée pour garder sa pureté
vierge-702x336

Une vierge de 35 ans révèle les défis auxquels elle est confrontée pour garder sa pureté

Une femme âgée de 35 ans, Rahab Ng’ang’ vivant à Nairobi au Kenya, décrit la virginité comme un état qui a son lot de contraintes.

Sa mère, une fervente chrétienne, a élevé la jeune fille et ses sœurs dans les normes religieuses, car elle a insisté sur la pureté et le célibat comme étant les plus grandes vertus. Dans une vidéo repérée par TUKO.co.ke mardi, 29 janvier, Rahab a eu quelques relations qui ont échoué et, dans une certaine mesure, sa position en matière de sexualité a été un énorme choc pour certains de ses partenaires.

«On nous disait que si nous jouions avec des garçons, nous allions tomber enceintes et si nous tombions enceintes, nous allions abandonner l’école», a-t-elle déclaré lors d’une interview accordée à Switch TV.

Elle a aussi expliqué qu’elle avait eu la chance de trouver des hommes qui partageaient ses convictions, mais ils ne voulaient pas s’engager à fond. Certains des hommes avec qui elle est sorti, comme elle, croyaient que le fait d’avoir des rapports sexuels avant le mariage était un péché et que, bien que leur esprit le leur permette, leur chair était trop faible.

L’un de ses amants pensait qu’il était acceptable de faire tout le reste, mais bien sûr, tout type de rapport sexuel n’était pas acceptable.

“Nous ne pouvions pas nous mettre d’accord sur la question. La question était toujours de savoir jusqu’où c’était aller trop loin?” S’ouvrit Rahab.

Selon la dame, certains hommes ont suggéré que la raison pour laquelle elle est toujours célibataire à son âge est parce qu’elle ne veut tout simplement pas bouger. «Les autres vous diront que vous devez essayer, que vous devez pratiquer et que c’est une chose non négociable», a-t-elle déclaré.

About nayte

A voir aussi

Santé en Afrique : faire d’un problème une opportunité

Et si la nécessité d’accès aux soins de santé en Afrique n’était pas seulement un …

Open

X