Accueil / ACTUALITÉS / Sensibilisation sur la Migration irrégulière : Le département des Maliens de l’extérieur à pied d’œuvre

Sensibilisation sur la Migration irrégulière : Le département des Maliens de l’extérieur à pied d’œuvre

Dans le cadre du processus de sensibilisation entre le Mali et l’Union Européenne , afin d’inviter les Maliens à renoncer à la migration irrégulière pour sauver leur avenir et leur vie, le 31 mai 2019, la salle de conférence de la Mairie de la Commune VI a abrité la cérémonie de la tournée de sensibilisation et dans les six communes du District de Bamako (à l’endroit des leaders religieux, coutumiers, associations des jeunes, des femmes, etc.) par le Ministère des Maliens de l’Extérieur sur la migration irrégulière. La rencontre a été présidée par le représentant du Maire de la Commune VI, Siaka Mariko, en compagnie d’Amadou Diakité, délégué général des Maliens de l’extérieur, de Modibo Tounkara, coordinateur du projet de sensibilisation sur la migration irrégulière. C’était aussi en présence des notabilités religieuses, coutumière, les associations des jeunes, de femmes, etc.

Selon le projet de sensibilisation sur le sujet, le chemin de la migration irrégulière  conduit à l’impasse  au désarroi  et à une mort  tragique. « Ce projet  est venu, car des constats faits, il y a beaucoup  de morts  migrants  sur la mer. Illustration : de 2000 et 2014, il y a eu 22000 morts selon l’organisation des réfugiés. Et pour l’OIM de 2014 à 2018, 17 000 Maliens ont péri dans la mer. Cela dénoté que la voie routière  pour aller à l’extérieur pose problème à nos jeunes, bras valides, relève de la nation de demain. C’est pour freiner cette tragédie humaine, que cette idée  est née afin de dissuader  nos compatriotes  d’opter pour la migration régulière pour rester en vie pour eux, pour leur famille, leur village, et pour le pays. Nous profitons de l’occasion pour inviter  les uns et les autres à croire aux ressources du pays, à son développement, à accepter  de travailler dans le pays pour le transformer  en Eldorado », a expliqué le  Modibo Tounakara.

Le représentant du Maire  de la CVI, Siaka Mariko a, au en son nom et à celui  des populations  de la CVI salué l’initiative  qui permettra aux uns et aux autres d’être plus informer,  des avantages et inconvénients  de la migration irrégulière. Par ailleurs, il demandé  aux participants d’être  des portes paroles chacun dans sa circonscription  du département  des Maliens de l’extérieur pour expliquer aux reste de la population.

Quant au délégué général des Maliens  de l’extérieur, Amadou Diakité a expliqué  l’apport  combien  instable  de nos compatriotes  de l’extérieur  à leur familles, villages et au Mali tout court (538 milliards de FCFA par an). « Cet effort de nos compatriotes et à saluer à sa juste valeur. Mais  il est important  que leur vie soit  préservée  en allant à  la recherche  de l’argent à l’extérieur. Les pertes  en vie  humaines de nos compatriotes  n’est pas une bonne chose  pour le pays, il perd ses bras valides, l’avenir, la relève de demain. L’Etat se peut s’assoir à côté de cela. C’est pour quoi nous essayons de dissuader  le maximum  de personnes  à  défaut de renoncer  à la migration, d’opter la voie régulière, car le pays ont besoin  de d’eaux comme tous les fils du pays pour la construction et son développement ».

Hadama B. Fofana

Source: Le Républicain

About Redacteur Meguetan infos

Open

X