Accueil / ACTUALITÉS / Renforcement de capacité : Le programme de leadership de la résilience au catastrophe réussi la 2e étape de la formation à Koulikoro
participants-travaux
photo de famille de l'atelier

Renforcement de capacité : Le programme de leadership de la résilience au catastrophe réussi la 2e étape de la formation à Koulikoro

Clôture vendredi 08 mars à Koulikoro,  d’un atelier de formation en leadership dans la gestion des risques de catastrophes. Organisée par la faculté de médecine et d’odontostomatologie, cette activité vise à renforcer les capacités des leaderships pour le développement d’une résilience à toutes les crises de  catastrophes que le Mali connait depuis longtemps. Environs une vingtaine d’acteurs impliqués dans le domaine ont pris part cette formation de 5 Jours avec l’appui de la fondation Bill et Melinda Gates  et l’université Georges Washington des Etats Unis d’Amérique,

Le Mali et d’autres pays du continent africain et ailleurs au monde font face continuellement à des risques récurrents de catastrophe de toute nature. Pour mieux prévenir ces risques de catastrophe, il importe de mieux  outiller les acteurs engagés dans la matière d’où la tenue de cette formation de 5 jours dans la cité du Méguetan.

Selon   le Pr Séydou Doumbia  doyen de la faculté de médecine et d’odontostomatologie «la gestion des crises est multisectorielle et multidisciplinaire  et tous les secteurs sont concernés  et il faut plusieurs compétences… ». Il faut signaler à ce titre que cette séance de formation est la suite logique d’une première étape tenue en Décembre 2018,  qui a renvoyé les participants à leurs services  respectifs pour développer des  plans d’action. Un plan d’action basé sur  des thématiques développées au cours de cette première étape de la formation notamment en matière de besoin des services dans la gestion des catastrophes. Cette deuxième formation va dans le sens du renforcement de l’atelier précédent essentiellement pour permettre de mieux peaufiner les plans d’action. La formation a permis également l’apprentissage du système d’information géographique (SIG), mais aussi les ripostes dans le domaine de la santé, le changement climatique… Au cours de la même formation, les participants sont parvenus à échanger sur les plans  d’action des uns et des autres pour un meilleur ralliement dans la plateforme nationale crée pour la cause. A la limite de la formation, les participants travailleront dans la perspective d’un réseau pour coordonner clairement  l’identification des  compétences en fonction des  besoins. Par ailleurs les participants de la formation  constitueront des formateurs pour d’autres agents. Ce qui rendra possible sans doute l’élan de création d’un master en  gestion des risques de  catastrophe dans le système universitaire au Mali.

La formation a été couronnée par une remise d’attestation aux participants au cours de la cérémonie de clôture  qui a réuni, le représentant du maire de Koulikoro, l’adjoint du préfet du cercle de Koulikoro. Plusieurs recommandations ont été formulées  par les participants pour la bonne marche du processus de la gestion des risques  de catastrophe au Mali.

Nayté et Bily.

About nayte

A voir aussi

Exclusion de Moussa Mara de la COFOP : La jeunesse du parti YELEMA répond à Oumar Mariko

La jeunesse du parti Yelema a organisé un point de presse ce samedi 23 mars …

Open

X