Accueil / ACTUALITÉS / Notre civilisation pourrait s’effondrer avant 2050

Notre civilisation pourrait s’effondrer avant 2050

Un rapport suggère que le réchauffement climatique constitue désormais une «menace existentielle pour la civilisation humaine». Et sans mesures drastiques, notre civilisation pourrait en pâtir sérieusement dès 2050.

Plus les semaines passent et plus les rapports s’accumulent. Mais le message est sensiblement le même : notre monde est en mauvaise posture. Dans l’état actuel des choses, plus d’un million d’espèces sont directement menacées par l’Homme, le niveau de la mer pourrait grimper de plusieurs mètres en quelques décennies, et les réfugiés climatiques pourraient bientôt se compter par centaines de millions. Un nouveau rapport, publié par le Breakthrough National Center for Melbourne pour la restauration du climat – un groupe de réflexion indépendant – va encore plus loin.

La fin de la civilisation

Le message est simple. Si rien n’est entrepris au cours de la prochaine décennie pour atténuer le réchauffement climatique, le changement climatique deviendra une «menace existentielle pour la civilisation humaine», d’ici 2050.

Ces lignes sont co-rédigées par un ancien dirigeant du secteur des combustibles fossiles, et soutenu par l’ancien chef de la défense australien, Chris Barrie. Les auteurs “dénoncent” en grande partie les modèles climatiques actuels, jugés trop prudents dans leurs prédictions. En examinant ce rapport plus en détails, on apprend notamment que les températures pourraient grimper de 3 °C d’ici une trentaine d’années. Auquel cas notre civilisation devra en subir des conséquences dramatiques.

Ces répercussions, en voici quelques-unes. Jusqu’à 35% de la superficie totale des terres et 55% de la population mondiale seront soumis à plus de 20 jours de «chaleur létale, au-delà du seuil de survie humaine». S’ensuivront des réactions en chaîne. Les récifs coralliens disparaîtront, l’Arctique va continuer à fondre et libérer des quantités folles de méthane supplémentaire dans l’atmosphère. Les vagues de chaleur et de sécheresse seront de plus en plus fréquentes, favorisant les incendies ravageurs. Les pluies torrentielles seront plus intenses. Les grands fleuves d’Asie seront également réduits, menaçant la survie des centaines de millions de personnes qui en dépendent.

Crédits : Pixabay

Des mesures drastiques et immédiates

En bref, un véritable «chaos mondial» qui mènera à la «perte de la civilisation humaine et de la société moderne», écrivent les auteurs.

Pour endiguer le problème, des stratégies révolutionnaires en matière d’énergie zéro carbone doivent impérativement être mises en place. Et ce le plus vite possible. «Pour réduire ce risque et protéger la civilisation humaine, une mobilisation mondiale massive de ressources est nécessaire au cours de la prochaine décennie pour mettre en place un système industriel à zéro émission et permettre la restauration d’un climat sûr», lit-on dans le rapport.

Selon les auteurs du document, il reste environ une décennie à notre civilisation pour réagir. Sinon il sera trop tard.

Source

About Redacteur Meguetan infos

Open

X