Accueil / ACTUALITÉS / Economie: Le commerce de l’Oignon prospère à Koulikoro
Fodé-Diarra-vendeur-d'oignon-Koulikoro-gare
Fodé Diarra vendeur de condiment marché de Koulikoro gare.

Economie: Le commerce de l’Oignon prospère à Koulikoro

Le prix du  kilo de l’oignon et de l’échalote est vendu varie actuellement de 200 à 250 F CFA à Koulikoro. Selon les revendeurs ce prix augmente en fonction  du ravitaillement du marché notamment en période pluvieuse où les pénuries se font sentir. Plus de 2 tonnes d’oignon sont vendues par semaine au marché de la gare toujours selon les commerçants.

Le marché de Koulikoro est suffisamment approvisionné  actuellement en produits maraichers. L’oignon et l’échalote tirent  une part importante parmi  ces produits. Le marché de la gare est largement ouvert à la commercialisation d’oignon. Une visite auprès de certains revendeurs nous a permis de nous imprégné plus d’avantage sur le commerce de ce produit maraicher.

Selon Fodé Diarra est vendeur de condiment au marché de la gare de Koulikoro, le kilo de l’oignon et de l’échalote  est vendu dans son étalage au prix de 250 F CFA. Un prix qu’il estime raisonnable quand il fait allusion à tout le parcourt que le produit travers avant d’atterri sur sa table. Ses produits viennent de Sikasso en passant par Bamako. Il affirme qu’il  peut vendre  plus de 10 Kilos à  50  Kilos par jour, mais en fonction de la densité des achats. Selon Moussa, le prix  de l’oignon augmente généralement à la période pluvieuse.

Pour Lassine Coulibaly au marché de la gare, les problèmes liés au commerce de l’oignon résident dans la concurrence des producteurs de Koulikoro. Ceux-ci  même qui produisent l’oignon, apportent directement du champ et vendent eux-mêmes au marché  à de vils prix. L’autre problème est lié à la conservation du produit, car selon lui les produits maraichers sont dominés  par les produits chimiques, (engrais, pesticides, et autres intrants agricoles) qui contribuent à la décomposition rapide de l’Oignon. « C’est pourquoi nous perdons beaucoup dans ce commerce » a signalé Mr Coulibally.

Pour Mme Traoré Djénéba, productrice d’oignon à Kayo au marché de la gare  affirme qu’elle vend le kilo respectivement l’échalote et l’oignon  à 200 et 250 F CFA au marché : « Nous produisons nous-même l’oignon  au champ et nous venons vendre ici au Marché ». La vente est excellente en cette période de chaleur, mais peut baisser pendant l’hivernage lorsque les producteurs seront préoccupés par les travaux champêtres.

Plus de 2 tonnes d’oignon sont vendues au marché de la gare selon les responsables mais les produits sont essentiellement composés  de produits non biologiques.

Nayté

About nayte

Open

X