Accueil / ACTUALITÉS / Maison centrale d’arrêt de Bamako : Un militaire arrêté en possession d’une importante quantité de drogue

Maison centrale d’arrêt de Bamako : Un militaire arrêté en possession d’une importante quantité de drogue

L’impunité, voilà le vrai problème du Mali. Un militaire, censé d’empêcher la consommation des stupéfiants, a été arrêté  la semaine dernière à la maison d’arrêt centrale de Bamako avec une quantité importante de chanvre indien.

Le changement que tout le monde crie ne tombera pas du ciel. C’est à travers des comportements exemplaires qu’on peut facilement avoir ce changement. Les surveillants de prison ont encore mis aux arrêts un autre présumé vendeur de drogue la semaine dernière. L’auteur est cette fois-ci un militaire. Il est homme de rangs et sert à Sikasso selon notre source. En effet, ce militaire serait, selon notre source, en train de faire son business  à la prison centrale de Bamako. Il aurait fait savoir aux surveillants de prison qu’il était venu rendre visite à un détenu dont il s’est même trompé de nom. Après contrôle, l’équipe du  lieutenant Moussa Arboncana Maiga, surveillant du 1er groupe de la prison, a su que le militaire présumé vendeur n’a pas dit la vérité. C’est là qu’est né le soupçon. Ce n’est pas tout, le jeune qui accompagnait le jeune militaire détenait, selon notre source, un sac et échangeait par téléphone avec leur complice, le détenu. « C’est après constat de cette scène que  le Lieutenant Maiga et ses hommes ont procédé aux fouilles et  ont découvert  une importante quantité de chanvres indiens », nous explique notre interlocuteur.

A en croire notre source, pour tirer d’affaire le jeune homme, le militaire avait fait savoir aux surveillants que ce sont des drogues que lui-même consomme. « Directement, le militaire  a été conduit devant le procureur du tribunal de grande instance de la commune III de Bamako par les éléments de brigade de la gendarmerie de Bamako-coura », nous a précisé notre source.

Mais le comble dans cette affaire aux dires de notre source, c’est que des affaires pareilles concernant  surtout les militaires n’ont jamais eu de suite.

Mamadou Diarra

 

Source: Le Pays

About Redacteur Meguetan infos

Open

X