Accueil / ACTUALITÉS / Litiges fonciers à Kangaba : LE PRÉFET DYNAMISE LA COMMISSION LOCALE FONCIÈRE

Litiges fonciers à Kangaba : LE PRÉFET DYNAMISE LA COMMISSION LOCALE FONCIÈRE

Le nouveau préfet du cercle de Kangaba, Mamadou Maïga, a présidé, le jeudi 12 avril, une rencontre de prise de contact de la Commission locale foncière (COFO) dans l’objectif de la rendre fonctionnelle. En effet, dès sa prise de fonction il y a deux mois environ, le nouveau préfet a eu comme tâche prioritaire, la gestion des litiges fonciers qui se multiplient à travers le cercle. On peut citer en exemple le litige dans la commune de Nouga entre les villages de Dioulafoundou et Tombolo qui a fait des blessés.


Pour calmer la situation, le maire de la commune a pris une décision de mise en défens des zones litigieuses et le préfet a fait appel aux responsables des deux localités à trois reprises. Sachant que ces négociations n’ont pas suffi, Mamadou Maïga a envoyé une mission de réconciliation composée, notamment des notabilités et des religieux. Cette mission s’est rendue à Dioulafoundou et à Tombola, où elle a rencontré les responsables. Selon le grand imam de Kangaba, les négociations ont porté fruit. En effet, les deux villages se sont engagés à privilégier le dialogue et la concertation dans la gestion des sites d’orpaillage.
C’est pour consolider ces acquis que le préfet a convoqué cette rencontre de la COFO locale du cercle de Kangaba au cours de laquelle il a instruit les sous-préfets centraux de Kangaba et de Naréna de créer incessamment les COFO villageoises qui géreront en amont tous les cas de litiges qui seront déclarés à leur niveau.
Le préfet n’a pas manqué de rappeler les attributions de la COFO. Celle-ci est chargée de procéder à la conciliation des parties à un litige foncier agricole, préalablement à la saisine des juridictions compétentes et contribuer à l’inventaire des us et coutumes en matière foncière. Les COFO sont également chargées de participer à l’élaboration et à la mise en œuvre de la politique de gestion foncière de la collectivité concernée et de donner un avis sur toutes les questions foncières, dont elles sont saisies. Elles peuvent faire appel à toute personne en raison de sa compétence et qui connaît les questions foncières concernant le cercle ou les communes. Très satisfaits de la rencontre, les maires se sont engagés à prendre en charge les frais des rencontres périodiques de la COFO locale.
Sidy DOUMBIA
AMAP-Kangaba
 
Source: Essor

About lejeune

Laisser un commentaire

Open

X